Mettre plus de sport dans la vie des Bordelaises et des Bordelais feuille de route et cadre d’intervention

La Ville accompagne chaque année plus de 280 clubs et sections sportives, notamment par la mise à disposition dinfrastructures ou lattribution de subventions daide au fonctionnement un « Forum du sport » a été mis en place et sa première réunion s’est tenue dans le cadre des Assises de la démocratie permanente et du renouvellement de la vie démocratique locale, davril à septembre 2021. La politique sportive a été élaborée sur la base dune large consultation, avec huit réunions, trois questionnaires, un atelier pour les élus, un cycle de travail interne. Au total, ce sont donc plus de 600 contributions qui ont été collectées. Des comptes-rendus ont été mis en ligne sur le site « Participation Bordeaux » et un bilan synthétique présenté en séance publique le 8 septembre 2021 au Palais de la Bourse. Pour donner suite à cette initiative, la Ville de Bordeaux a souhaité orienter sa stratégie sportive autour de cinq axes:

– Mettre en place un nouveau modèle de coopération et de gouvernance sportive locale
– Démocratiser la pratique des activités physiques et sportives dans toutes ses dimensions
– Développer les équipements sportifs et engager la rénovation du patrimoine existant pour favoriser le développement harmonieux des sites de pratiques urbaines

– Placer les animations et l’éducation sportives au cœur du projet territorial
– Rayonner à travers les grands événements sportifs internationaux et le sport professionnel et de haut-niveau.

Il sagit de proposer et de coordonner des temps courts (animations sportives, occupations des espaces publics et équipements sportifs, soutien dinitiatives), des temps longs (aménagements dinfrastructures sportives, éducation par le sport, soutien associatif, organisation et accompagnement des événements sportifs) et des temporalités hybrides sur tous les espaces sportifs bordelais (équipements sportifs, espaces publics, utilisation détournée” dinfrastructures, etc.).

Cette politique sappuiera sur des principes d’éco-responsabilité et de sobriété, privilégiant notamment les circuits courts, l’économie circulaire, lESS et la RSE des organisations. La lutte contre les discriminations irriguera cette politique, avec notamment une recherche de plus grande accessibilité aux femmes et aux filles. 

Recommended Posts