Le sport à Woluwe-Saint-Lambert

Depuis de nombreuses années, la commune de Woluwe-Saint-Lambert développe une politique volontariste et dynamique en matière culturelle et sportive en proposant un éventail complet et varié d’activités à ses habitants.
 
Que ce soit pour son impact social, son importance du point de vue sanitaire ou pour toute autre vertu qu’on pourrait lui accorder, le sport sous toutes ses formes s’est érigé comme un élément-clé dans la politique de la commune de Woluwe-Saint-Lambert.
Chaque année à la fin du mois de novembre: les « Victoires du Sport » couronnent les meilleures performances individuelles et collectives réalisées au cours des mois écoulés, cérémonie rehaussée par des personnalités en vue du monde sportif. Récemment, ce sont Ryad Merhy (boxe), Dieumerci Ndongala et Felice Mazzu (football), Toma Nikiforov (judo) ou encore Marjorie Carpréaux (basket) qui avaient répondu présents.
 
La commune de Woluwe-Saint-Lambert organise annuellement des événements d’envergure tels que :
 

 

  • URBAN TOUR – Les 15 km de Woluwe-Saint-Lambert  – 12 mai 2019
Le plus grand événement running en famille à Bruxelles avec plus de 4.000 participants en 2018. 
Des distances adaptées : 15km, 6km, courses enfants, marches et 25km trail
Des parcours qui mettent en valeur le patrimoine : l’ancienne voie de chemin de fer, Wolubilis, le parc Malou, …
L’édition 2019 aura lieu le 12 mai prochain. En savoir plus
 
  • URBAN WOMAN JOGGING – octobre 2019
La Bruxelloise est une course destinée aux femmes au profit de la recherche contre le cancer du sein. Cette course qui existe depuis 2009, a repris en 2017 au Stade Fallon à Woluwe Saint-Lambert et a connu un succès fulgurant. Cette course initialement réservée aux femmes permet que celles-ci soient accompagnées par des hommes  à la condition d’être customisés, accessoirisés en femme et ils ne participeront pas au classement final. Les bénéfices récoltés sont versés à la Fondation Saint-Luc
 
  • VICTOIRES DU SPORT – fin du mois de novembre
 

SPORT ET COHESION SOCIALE/JEUNESSE

Projet sportif PCS/Antennes Jeunesse de quartiers
 
En 2016, deux Projets de Cohésion Sociale, développés au sein des quartiers Andromède et Hof-ten-Berg (quartiers de logements sociaux) étaient officiellement reconnus par la SRLB (Société du Logement de la Région de Bruxelles-Capitale).  Portés par l’ASBL WOLU-SERVICES, L’HABITATION MODERNE et WOLU JEUNES, ces projets ont donné vie à diverses initiatives, notamment centrées sur le sport et offrant aux enfants et adolescents de ces quartiers l’occasion de se dépenser sainement, dans un parfait esprit de solidarité et de fair-play, ou de participer à d’autres activités à dimensions créatives et éducatives.
 
Les objectifs généraux des actions menées sont multiples et concernent, d’une part, l’insertion sociale et la lutte contre l’exclusion et, d’autre part, l’amélioration de la « cohabitation » entre les populations d’origines très diversifiées habitant les quartiers de logements sociaux. Ces initiatives traduisent une volonté certaine d’établir un contexte pérenne de cohésion sociale à Woluwe-Saint-Lambert.  Le souci constant de réduire, autant que faire se peut, l’«inégalité des chances » socio-économique sous-tend ces projets,  principalement en offrant aux bénéficiaires les opportunités d’étoffer leur « capital culturel » via, notamment, la formation et l’éducation permanente pour les adultes, le soutien scolaire et les activités extrascolaires faisant la part belle à la créativité et à l’accès à la culture pour les enfants.  Les autres buts poursuivis sont d’améliorer l’estime et la reconnaissance entre les publics, de faire évoluer positivement les mentalités et les représentations réciproques, notamment au moyen d’événements festifs, de débats de société, d’activités socioculturelles, etc. On ajoutera en outre que, dans le cas des enfants et des adolescents, une attention toute particulière est accordée à la socialisation via la dynamique de groupe de même qu’à l’apprentissage du fameux « vivre-ensemble ».
 
Outre les partenariats déjà noués avec la FONDATION CONSTANT VANDEN STOCK, pour le football, et le BASIC-FIT BRUSSELS, pour le basket, d’autres collaborations ont vu le jour tout récemment avec le ROYAL WHITE STAR ATHLETIC CLUB pour l’athlétisme, la WOLU TENNIS ACADEMY pour le tennis, et le KYRIOS VITALIS CLUB pour la boxe.  L’objectif est d’élargir le panel d’opportunités de pratique sportive, gratuites et accessibles à tous.
 
D’autres idées ont encore été concrétisées dans le courant de l’année, pour la plupart avec l’aide de l’association PANATHLON WALLONIE-BRUXELLES qui œuvre à la promotion des grandes valeurs universelles du sport et du fair-play.  Ainsi, début février, les enfants des antennes Jeunesse de quartiers ont eu l’occasion de participer à une visite encadrée du Salon des Sports dans les palais de Brussels Expo sur le plateau du Heysel.  
 
Fondation Constant Vanden Stock
 
Créée en 2011, à l’initiative de Kiki VANDEN STOCK, l’épouse de l’ancien président du Sporting d’Anderlecht, la FONDATION CONSTANT VANDEN STOCK poursuit l’objectif de venir en aide aux enfants défavorisés et aux personnes handicapées à travers différentes actions.  Soutenue par de nombreux partenaires, la Fondation développe notamment des programmes de « foot-études » destinés à lutter contre le décrochage scolaire. Depuis 2015, Woluwe-Saint-Lambert accueille l’une de ces généreuses initiatives.  C’est ainsi que, tous les mercredis après-midi, des éducateurs sportifs viennent encadrer de jeunes Woluwéens, de 10 à 13 ans, au Stade Fallon.  Chaque participant s’est, en outre, vu offrir un bel équipement.  Ce partenariat entre Woluwe-Saint-Lambert et la Fondation Constant Vanden Stock s’inscrit dans le cadre du projet de cohésion sociale développé par la commune, en collaboration avec Wolu-Services et les écoles des devoirs dont les antennes du service de la Jeunesse, installées dans les quartiers Andromède, Hof-ten-Berg, Malou et Prekelinden, accueillent les activités.
 
Adhésion de Woluwe-Saint-Lambert à l’association Panathlon Wallonie-Bruxelles
 
Début 2014, le Collège des bourgmestre et Échevins de Woluwe-Saint-Lambert a décidé d’adhérer à l’association PANATHLON WALLONIE-BRUXELLES à laquelle sont affiliées de nombreuses communes de la partie francophone du pays. Il s’agit d’une véritable plateforme de référence, au sein de la Fédération Wallonie-Bruxelles, en ce qui concerne la défense et la promotion des valeurs positives véhiculées par le sport.  Depuis de nombreuses années, le Panathlon Wallonie-Bruxelles s’efforce de développer des initiatives et des projets de qualité qui, pour la plupart, poursuivent des objectifs éducatifs en matière d’éthique sportive, de fair-play, de respect et de solidarité.  Dans le courant de l’année 2014, Woluwe-Saint-Lambert et le Panathlon Wallonie-Bruxelles ont ainsi été associées dans le cadre de plusieurs actions s’inscrivant dans ce contexte particulier comme, notamment, l’exposition de photographie « L’Esprit du Sport ».  
La collaboration s’est poursuivie en 2015 avec le choix de Wolubilis comme théâtre pour héberger le 1er Festival Européen FICTS du Film sportif de Bruxelles dont le crédo est « d’utiliser la puissance de l’image pour célébrer le sport dans ce qu’il offre de plus beau à la société, c’est-à-dire la transmission de messages de qualité et le partage d’émotions ».  Courts, moyens et longs métrages, films d’animation, documentaires, reportages journalistiques, fictions et productions expérimentales ont ainsi composé plus de 50 heures de projections réparties sur 4 jours.  Cette expérience a été reconduite en 2016 et 2017.
 
Le Panathlon est un organisme international au service des fédérations sportives qui éduque aux valeurs sportives et citoyennes. Nous avons pu parler à l’un des administrateurs du Panathlon Wallonie-Bruxelles, Monsieur Thierry Zintz: « Nous éduquons, c’est le mot le plus important, et ce par l’image principalement. Grâce à des subsides et l’aide de sportifs de haut niveau qui nous aident, par leur image, à promouvoir et diffuser des valeurs essentielles telles que le fair-play, le respect et l’amusement dans le sport. »
 
Les objectifs du Panathlon coïncident en tout point aux objectifs de nos projets de cohésion sociale: 
  • Encourager les expériences de décentralisation de la culture et du sport dans les quartiers, ainsi que dans des lieux non spécifiquement prévus à cette fin 
  • Investir les infrastructures de plein air qui permettent aux jeunes et moins jeunes de pratiquer du sport au sein de leur quartier. 
  • Favoriser également la rencontre des générations.
 

SPORT ET HANDICAP

Sport et handicap peuvent souvent, et très bien, faire bon ménage !  À Woluwe-Saint-Lambert, il existe d’ailleurs une vraie volonté politique d’inciter un maximum de clubs sportifs à ouvrir leurs portes, à l’image du White Star, aux personnes porteuses de handicap.  Pour sa part, la commune a  pour objectif de développer des infrastructures accessibles et adaptées.  
 
Ainsi, le dernier projet d’envergure, finalisé en cours d’année sur le site du stade Fallon, comprend des équipements sportifs où peuvent être pratiqués le mini-foot pour malvoyants ou encore le kartball, un sport d’opposition par équipes se jouant à l’aide de go-karts, ou chaises roulantes pour les personnes handicapées, d’une balle et de sticks de hockey.
 
Par ailleurs, depuis 2009 et en collaboration avec le service communal de la Jeunesse, l’association JJJY anime une section baptisée JJJY-XTRA, dans le cadre des activités de loisirs et stages, notamment sportifs, proposés aux enfants et ados de 6 à 14 ans.  JJJY-XTRA a pour but de permettre à des jeunes porteurs d’un handicap de participer à certaines activités avec des enfants valides.  
Ils bénéficient d’un encadrement individuel assuré par des animateurs référents spécialisés.  
 
Special Olympics Belgium
 
Du 13 au 16 mai 2015, Woluwe-Saint-Lambert a été l’une des 5 communes de Bruxelles et de sa périphérie à accueillir les épreuves sportives des Special Olympics Belgium.  Ce sont essentiellement les installations du Stade Fallon et du Complexe sportif Poséidon qui ont été le théâtre des compétitions.  Celles-ci ont rassemblé plus de 3.000 athlètes en situation de handicap ainsi qu’un millier d’encadrants bénévoles et autant d’entraîneurs, coachs et accompagnateurs. Parmi ces sportifs, plusieurs ont eu le privilège de participer, par la suite, au cœur de l’été, aux Special Olympics World Summer Games, à Los Angeles.  
 
Association JOSO
 
Joëlle et Sophie, alias JOSO, sont les fondatrices d’une nouvelle association qui se nomme : JOSO-adaptsportrip. Adeptes de sport, même accroc, elles ont décidé de créer leur association qui a pour objectif de susciter chez l’enfant handicapé ou valide un intérêt pour le sport. Elles pensent que le sport est à la portée de tout un chacun et qu’en faire permet à la personne de se divertir, se sentir bien dans son corps et donc mieux dans sa tête mais aussi de développer sa condition physique.
 
JOSO propose, durant l’année scolaire et les congés scolaires, un grand choix d’activités sportives sous des formules diverses : activités sportives ponctuelles, stages multisports, séjours sportifs et journées sportives. L’association accueille des enfants ayant un handicap mental, comportemental ou sensoriel mais également des enfants valides car sa volonté est de favoriser l’intégration, la diversité, l’échange, la solidarité et le respect de l’autre dans sa différence. L’enseignement des sports se fait de manière ludique et créative car les fondatrices estiment que l’apprentissage par le jeu pour l’enfant est nettement plus stimulant et plus amusant. Les enfants peuvent choisir un sport d’équipe ou individuel, l’apprentissage du sport peut s’effectuer soit en cours particulier (sur rendez-vous), soit en cours collectif (heures fixes).
 
La pratique d’un sport collectif permet aux enfants de s’intégrer dans un groupe, de favoriser les jeux de coopération, de créer un esprit d’équipe, de partager, de se faire de nouveaux amis, de devenir plus autonome, de prendre confiance et de se dépasser.
 
Léa BAYEKULA (Royal White Star Athletic Club)   
 
Après avoir joué au basket, cette jeune bruxelloise a découvert l’athlétisme il y a seulement 2 ans, à l’occasion d’une journée de détection.  Depuis, c’est sur l’anneau bleu du stade Fallon et sous le maillot du ROYAL WHITE STAR ATHLETIC CLUB que Léa BAYEKULA pratique ce sport à raison de 2 à 3 séances d’entraînement par semaine.  Il ne lui aura pas fallu bien longtemps pour faire parler ses qualités puisque, dès juillet 2016, elle devenait championne de Belgique sur 200 mètres.  Un titre que la jeune femme de 22 ans a renouvelé en juin dernier et qu’elle a couronné par un nouveau record national de la distance.  
Son rêve est désormais de se qualifier pour les Jeux paralympiques de Tokyo, en 2020.  Un rêve qui est en passe de devenir réalité puisque, cet été, Léa a réussi les minimas qualificatifs pour ce grand rendez-vous, tant sur 100 que sur 200 mètres en améliorant, au passage, les records de Belgique sur ces 2 distances.  On signalera encore que, dans ces 2 épreuves, elle a décroché une jolie 6e place à l’occasion du championnat d’Europe Para-Athletics, en août dernier à Berlin.
Léa BAYEKULA a été mise à l’honneur lors des dernières Victoires du Sport et a présenté, à cette occasion, la chaise roulante de compétition qu’elle a acquise, notamment par le biais d’une action de crownfunding.

Recommended Posts