Lausanne et la dynamique du sport

Selon une étude menée par l’Académie internationale des sciences et techniques du sport (AISTS), la ville de Lausanne et le canton de Vaud, où siègent de nombreuses fédérations sportives, captent 873 millions de francs (+58%), dont 550 millions pour le district de Lausanne (+120%).

Cette croissance provient notamment de la hausse du nombre d’organisations en Suisse, ce qui engendre davantage de dépenses et de salaires versés. Parmi les autres explications figure les droits TV versés aux différentes fédérations, des sommes qui s’investissent localement.

De nombreux secteurs en profitent, comme le tourisme d’affaires avec notamment 44’600 nuitées par an en Suisse. C’est le cas aussi de la construction, grâce à d’importants chantiers comme l’a été par exemple le nouveau siège du CIO à Lausanne.

En matière d’emploi, le sport international occupe plus de 3300 personnes en Suisse. Elles sont 1840 à travailler dans ce domaine dans le canton de Vaud, où cela génère chaque année environ 57 millions de francs d’impôt sur le revenu.

Le Syndic de Lausanne, Grégoire Junod, a mentionné l’importance de l’écosystème bâti autour de l’économie du sport, notamment ses liens avec le secteur de la santé et les hautes écoles. Le titre de capitale olympique pour Lausanne, est un label précieux pour faire rayonner la ville.

Cette «notoriété» et cette «fierté» sont partagées au sein de la population et un sondage, réalisé dans le cadre de l’étude de l’AISTS, montre notamment que 77% des personnes interrogées résidant en Suisse romande accordent de l’importance à la présence du sport international en Suisse.

Cette situation suscite bien des envies, notamment dans des villes du Sud est asiatique ou du Golfe Persique qui cherchent à s’attirer les fédérations basées en Suisse.

Recommended Posts