La balle pelote, un patrimoine wallon

La balle pelote également appelée jeu de balle est un sport collectif d’extérieur, de la famille des jeux de paume, opposant deux équipes de cinq joueurs qui se renvoient une petite balle, appelée pelote, en la frappant à la main munie d’un gant.

C’est un jeu de gagne-terrain, populaire dans la partie ouest de la Belgique – dans les provinces de Namur, du Hainaut, du Brabant wallon, du Brabant flamand et de Flandre orientale – ainsi qu’en France, dans la vallée de la Sambre et le Valenciennois.

Le jeu de paume date du Moyen Âge. Il a évolué pour devenir un sport à la fin du 19e siècle, époque où les règles ont été codifiées définitivement.

L’intérêt, au-delà du sport, est que le terrain offre un espace public, à usages multiples, de 72 mètres sur 20 mètres. A cela s’ajoute l’activité économique liée à la fabrication de gants.

L’autre importance du jeu de balle tient à sa dimension sociale, à la cohésion qu’il suscite au niveau local. En effet, le jeu de balle est plus qu’un sport. Il a une dimension supplémentaire par son ancienneté. C’est une sorte du supplément d’âme et d’histoire.

Dans ce contexte, la Fédération des jeux de paume Wallonie-Bruxelles se réinvente depuis les années 2000. Les compétitions ont été revues, une coupe du monde organisée et des efforts pour entretenir ce sport patrimonial ont été décuplés.

Recommended Posts