Football féminin : où en est le Maghreb ? Le cas de la Tunisie

Bien que le football masculin tunisien brille par ses résultats puisqu’il est classé en 28ème place à échelle mondiale, selon le dernier classement de la FIFA, et deuxième du continent africain après le Sénégal, la sélection féminine tunisienne est non classée par la FIFA.

Cet écart dans l’état des deux sélections est révélateur de la situation du foot féminin tunisien, malgré l’appui de la Fédération Tunisienne de Football depuis la fondation de la section en 2004.

Le premier facteur responsable de cette situation est lié à la culture maghrébine qui considère le football comme un sport masculin par excellence, ignorant ainsi le potentiel féminin pouvant être apporté à cette discipline.

La ville de Tunis compte un seul centre de formation de football féminin. Il s’agit d’une structure privée qui est aussi la seule de la Tunisie. Cette situation met les villes devant une double responsabilité :

La première serait de miser davantage sur l’insertion du genre dans la pratique sportive, en aménageant des espaces publics favorisant la pratique sportive des femmes.

La seconde responsabilité serait de changer progressivement la représentation sociale du sport féminin, en misant sur la mixité lors des manifestations sportives organisées par les villes.

Les villes tunisiennes, comme toutes les villes maghrébines, ont la capacité de lancer ce grand chantier social qui contribuera à valoriser la place de la femme dans la société. La Tunisie et Tunis sont, historiquement, les mieux placée pour être ce modèle de gouvernance du sport.

Recommended Posts