Pikine, Sport et ville au Sénégal

Le sport et tout particulièrement le football sont particulièrement mobilisateurs en Afrique. Les villes sénégalaises en sont un exemple.
En 1996, la politique de décentralisation, au Sénégal, a connu sa deuxième réforme majeure qui a permis un transfert de compétences de l’Etat central aux collectivités locales. Cette politique volontariste de rapprochement de l’administration aux administrés est renforcée en 2014 avec la loi qui consacre l’acte trois de la décentralisation. Les collectivités locales appelées désormais collectivités territoriales exercent des compétences plus accrues dans différents domaines dont celui du sport.

Pour la définition et la mise en œuvre de sa politique sportive, la ville de Pikine a, dans son organisation administrative, créé une direction opérationnelle en charge des sports. Le maire de la ville accompagne le sport par l’aménagement d’infrastructures et l’appui aux acteurs du milieu.
Les deux stades font partie du patrimoine de la ville.

Il existe aussi des terrains municipaux dotés d’aménagement sommaire : aire de jeu sans revêtement, parfois une petite tribune, le tout entouré d’un mur de clôture à faible hauteur. Ces terrains sont très fréquentés pour les entrainements et les compétitions des équipes de quartier ou des scolaires.
De nombreux terrains de basket sont recensés dans les quartiers, imbriqués aux habitations. Ils sont souvent constitués d’une plateforme en béton sur laquelle sont fixées deux potences portant chacune un cerceau sans filet pour compléter le panier. Les terrains de basket sont sans tribune et ne sont pas couverts. Il arrive que les jeunes utilisent ces terrains pour le « football à petit effectif », foot à cinq, foot à sept ou « camps brésiliens ». Le football à petit effectif est très prisé dans les quartiers de Pikine. Pour cette raison, la ville a initié un projet de construction de mini terrains de football dans le cadre de l’amélioration de l’accès aux infrastructures sportives.

Dans ce contexte, l’AS Pikine, équipe de football phare de la ville, évolue en Ligue 1, championnat professionnel le plus relevé du football au Sénégal. L’AS Pikine est leader du championnat national qu’il a déjà remporté en 2014. Un an auparavant, en 2013, elle a gagné la coupe de la Ligue professionnelle de football. Cette structure est l’organe de gestion du football professionnel au Sénégal.

L’AS Pikine bénéficie d’une subvention annuelle de la ville d’une cinquantaine de millions de francs CFA (50 000 000 frs) ; un peu plus de soixante-seize mille euros (76 000 €).

Chaque année, est organisé un championnat de football populaire, avec cent soixante-dix associations sportives et culturelles (170 ASC) venant des différents quartiers des seize communes qui composent la ville. Les qualifiées se disputent le trophée départemental parrainé par le Maire de la ville. Puis, les représentants du département vont disputer la compétition régionale qui peut amener une ou des équipes de Pikine en challenge national.
Le Maire de la ville organise aussi une coupe du maire qui regroupe les meilleures ASC, les équipes de Pikine compétitives en ligue professionnelle et les équipes de national. Toutes les équipes reçoivent une subvention variable selon les performances dans le tournoi.

S’ajoutent à ce dispositif, les écoles de football réunies dans une coordination départementale (CODEF) qui est un démembrement de la Coordination Nationale des Ecoles de Football du Sénégal (CONEFS). La CONEFS est reconnue par la Fédération Sénégalaise de Football.

La CODEF de Pikine compte soixante-dix écoles de football réparties dans dix zones. En 2017, une sélection des écoles de football de Pikine a représenté le Sénégal par une compétition internationale qui s’est tenue aux Etats-Unis d’Amérique. Ces écoles sont un espace de rencontre entre les benjamins et d’anciens internationaux du football. En effet, leurs encadreurs sont souvent d’anciens joueurs qui ont marqué leur époque. Parmi eux, on peut citer le président du CODEF de Pikine, Oumar SY, qui fut lauréat du concours des jeunes footballeurs et ancien international (membre de l’équipe nationale du Sénégal en 1984). Ce policier à la retraite est contemporain de Jules François Bocandé et l’illustre fils de Pikine Tassirou Diallo.

La randonnée pédestre est organisée à travers des clubs de quartiers dont les adhérents sont des adultes avec un fort pourcentage de femmes et de personnes du troisième âge. Ainsi, la ville de Pikine à travers le sport veut assoir une dynamique de développement humain qui est un pilier important pour favoriser le bien-être de ses populations.

Recommended Posts