Cyclisme : L’égalité des sexes est une priorité absolue pour l’Union Cycliste Internationale !

La critique a toujours été active envers le cyclisme en raison de l’injustice affectant la présence féminine dans ce sport.

La Marocaine Amina Laanaya dit s’en préoccuper en sa qualité de première femme à occuper les fonctions de Directrice générale de l’Union Cycliste Internationale, institution vieille de 120 ans. Elle entend faire de cette question une priorité afin d’obtenir des résultats visibles au cours des deux prochaines années en changeant la culture et la gestion de ce sport par l’égalité des sexes.

Amina Laanaya a souligné que la meilleure preuve de l’évolution engagée est que la Fédération internationale de cyclisme a obtenu le « Certificat de profit économique pour l’égalité des sexes », qui est la norme internationale de référence pour la certification des organisations en matière d’égalité professionnelle entre Hommes et femmes. L’UCI est, en ce sens, un modèle pour le Mouvement olympique international.

Elle a indiqué que l’UCI est la première fédération sportive internationale à franchir cette étape, et la première à obtenir ce niveau de reconnaissance. En effet, ce certificat reconnaît l’engagement de la Fédération dans le domaine de la gouvernance interne pour réaliser l’égalité des sexes sur le lieu de travail.

Des mesures concrètes ont également été prises en ce qui concerne les courses professionnelles féminines sur route, avec l’adoption d’un salaire minimal, qui, s’ajoute à la protection des femmes candidates par l’approbation de nouvelles exigences dans le Code d’éthique de la Fédération.

Recommended Posts