Water-Polo Team Strasbourg, les raisons du succès

En mai, l’équipe a été sacrée championne de France pour la deuxième année de suite.

Dans une discipline dominée par le Sud (Marseille, Montpellier, Nice), Strasbourg a tissé sa toile dans l’ombre. Cinquième en 2014, le Team a gravi les marches une par une, année après année.

En mai 2018, le club du président Roland Schmitt a décroché le Graal, son premier titre de cinq entre 1958 et 1963, ndlr). Au fil des saisons, l’équipe strasbourgeoise a appris de ses erreurs pour poursuivre son ascension jusqu’au sommet. Cette saison, le Team a conservé sa couronne aux dépens de Marseille.

Chaque été, le Team s’est renforcé par petites touches. Il y a d’abord eu Igor Racunica, capitaine puis coach depuis deux ans et demi. Il y a eu aussi Nikola Sutic qui a hérité du brassard lorsque Racunica a pris le coaching. Ces deux-là jouaient à Sibenik, l’un des meilleurs clubs de Croatie, le pays du polo. Marko Bratic, David Babic ou encore Boris Letica les ont rejoints ensuite. L’été dernier, l’ancien champion du monde Pavo Markovic a été une excellente pioche.

Le fait de ne pas bouleverser le groupe d’une saison à l’autre est l’une des forces de Strasbourg. La base collective, qui s’articule autour du gardien de l’équipe de France Hugo Fontani, a été construite petit à petit.

L’osmose est complète entre les Croates expérimentés, les Français formés ailleurs et les jeunes joueurs du cru. Ce groupe multiculturel a une âme. Tout le mérite en revient au coach Racunica qui promeut l’unité et la solidarité comme valeurs-clés.

Strasbourg magazine n° 302 Juillet/Août 2019, Tony Perrette,
photographe Jean-François Badias

Recommended Posts