Ville, sport et architectes

Les programmes sportifs cristallisent des envies d’architecture et la volonté de penser la ville autrement. L’Arena de la porte de la Chapelle futur temple des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, dans le XVIIIe arrondissement en est un aboutissement qui interroge le rapport du sport à la ville. Si nous partons du constat que les activités sportives sont souvent invisibles et généralement accomplies en plein air ou dans des bâtiments fermés, la ville doit militer pour renverser la tendance afin que cette pratique participe pleinement de la vie urbaine. Le sport, vécu quotidiennement par chacun, ne se développe pas uniquement dans des enceintes prestigieuses, des équipements consacrés ou des stades. Il ne doit pas être l’affaire des seuls techniciens car il est partout et polymorphe, notamment dans les quartiers. Il importe donc de penser à des espaces sportifs créant une urbanité sans nécessairement des moyens financiers ou spatiaux importants. La ville doit regarder le sport et le sport doit regarder la ville ! À Paris, l’Arena porte de la Chapelle, dans le XVIIIe arrondissement, un projet pour les JO de 2024. François Chas, Nicolas Guérin, Fabrice Long et Paul Maître-Devallon, agence NP2F

Recommended Posts