Une équipe olympique des réfugiés dans les Jeux olympiques Tokyo 2021

Une équipe de 29 athlètes, qui représentent les réfugiés ont participé aux Jeux olympiques de la capitale japonaise, Tokyo, dont six athlètes faisaient partie de la première équipe de ce type aux Jeux olympiques de Rio 2016.

Le Comité international olympique a ainsi envoyé à travers la formation de cette équipe un message fort de solidarité et d’espoir au monde et sensibilise  à la situation critique de plus de 80 millions de personnes déplacées dans le monde.

Les athlètes avaient été sélectionnés sur la base de divers critères, en plus de leurs performances sportives et de leur statut de réfugié, sur la base des garanties du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés. L’ancien détenteur du record du marathon, Tegla Loroupe, a dirigé l’équipe des réfugiés, comme ce fut le cas aux Jeux olympiques de Rio 2016. La délégation comprenait également 20 entraîneurs et administrateurs.

La Charte olympique interdit expressément tout type de discrimination en tant que « principe fondamental des Jeux olympiques ». Cependant, récemment, le Japon n’a pas adopté de loi nationale pour étendre les protections juridiques des personnes LGBT malgré une forte pression mondiale et un large soutien national pour que la loi soit promulguée avant l’ouverture des Jeux de Tokyo 2020

Recommended Posts