Strasbourg : Comme des sirènes dans l’eau

Comme des sirènes des temps modernes, elles plongent, virevoltent, s’élancent et disparaissent sous l’eau, dans une parfaite coordination. Les nageuses du Ballet nautique de Strasbourg démontrent toute l’étendue de leurs talents.
Les spectateurs observent leur souplesse, leur technique et leurs sourires sans forcément se rendre compte de la partie immergée de ce sport. « La natation artistique, c’est le goût de l’effort et du dépassement de soi au quotidien, affirme Sabrina Boudjadja, ancienne nageuse et entraîneuse.

On fournit un travail physique très important tout en restant en apnée. Et quand on nage, on enfile un masque de comédienne : cet effort, on ne doit pas le laisser paraître. » « Cela demande plein de qualités physiques, comme l’endurance, mais si on n’a pas le mental, on ne peut pas suivre ». « C’est grâce à la bonne entente avec les coéquipières qu’on tient ».

Toutes les quatre ont commencé la natation artistique entre sept et neuf ans. Actuellement, elles s’entraînent 25 heures par semaine, grâce aux horaires aménagés du lycée Pasteur, à Strasbourg. 

Leur motivation ? La passion, tout simplement. « On s’exprime en nageant sur la musique et c’est vraiment un sport collectif où l’on s’entraide, expliquent Eléna Seck Pautet, Jade Fringuello, Emma Wendling et Jade Hestroffer. Il y a le plaisir d’être ensemble. Les meilleures amies qu’on s’est faites, c’est grâce à la natation artistique. » 

Une implication constante pour un sport qui ne donne pas la possibilité de devenir professionnelle : seul le métier d’entraîneuse permet de vivre de la natation artistique.

Avec 260 licenciées, le Ballet nautique est l’un des rares clubs en France à proposer de la natation artistique pour tous les niveaux, du loisir à la compétition, et pour tous les âges.
Léa Davy

Recommended Posts