Sport professionnel et développement durable

Il est remarquable que la question écologique occupe une place de plus en plus centrale dans le débat mondial. Le sport qui est un instrument efficace pour contribuer à la lutte contre le changement climatique et le développement durable, devrait occuper un espace plus important dans ce débat notamment les sports professionnels à vaste public.

Certaines infrastructures sportives, telles que les stades et les salles omnisports consomment un taux important d’énergie et d’importantes ressources hydriques si on parle des piscines. A cet égard, il serait intéressant de connaître la quantité de mètres cubes consommée en une journée de compétition de natation ou encore quel est le prix écologique et environnemental à payer lors de l’organisation d’une compétition internationale telle que les jeux olympiques ou la coupe du monde de football. Les organisateurs de ces jeux se sont engagés dans ce combat, notamment l’équipe parisienne des JO 2024.

La situation actuelle, dont la gravité est reconnue, rend urgente l’intervention des villes, celle des différents acteurs de la scène politique et de la société civile, afin de mettre en place une politique respectueuse de l’environnement dans la pratique sportive de toutes les disciplines soit en amateur ou en professionnel.

Dans ce contexte quelques bonnes initiatives se diffusent un peu partout dans le monde. Notons, à titre d’exemple, la fondation d’un club de football professionnel écologique, où tous les équipements en plastique sont remplacés par du bois.

D’autres initiatives mises en œuvre par les villes méritent intérêt. Un appel à volontariat dans les quartiers pour l’organisation des événements Green ou de sport nature, la sensibilisation permanente pour la considération de la question climatique et de l’importance de l’instrumentalisation des sports et de la pratique sportive en faveur de l’environnement et du développement durable, la récupération, lors des manifestations, des produits de consommation courante pour les recycler.

Cette responsabilisation des villes et de leurs élus sur cette adéquation entre sport et environnement est un signe fort en faveur de l’éducation en faveur de la lutte contre le changement climatique.

Recommended Posts