Sfax et sa Cité sportive

Sfax, à 270 km de Tunis compte 450 000 habitants. 
Elle est le second pôle économique et l’un des plus importants pôles sportifs du pays avec environ 9500 licenciés. et 60 associations sportives. Ce contexte appelle la nécessité de disposer d’un pôle d’équipements publics à vocation sportive et de loisir rassemblant sur un même site plusieurs équipements non seulement différents mais complémentaires les uns des autres. C’est là le projet de partenariat public privé de cité sportive qui sera constitué d’un stade de football d’une capacité d’accueil de 40 000 spectateurs et 3 terrains d’entrainements, d’une salle omnisport d’une capacité d’accueil de 6000 spectateurs, de stades d’athlétisme et de rugby d’une capacité d’accueil chacun de 500 spectateurs. S’ajoutent dans ce projet, une piscine couverte olympique d’une capacité d’accueil de 500 spectateurs, une piscine découverte semi olympique, un centre d’hébergement avec un bloc de restauration d’une capacité d’accueil de 250 lits. Son coût est évalué à 5 milliards de dinars et sa réalisation est en attente depuis 2007. Le conseil régional de la jeunesse et du sport de Sfax, présidé ce mercredi, par la ministre de la jeunesse, du Sport et de l’Intégration professionnelle par intérim, Sihem Ayadi a convenu de privilégier un plan de réalisation par phases, pour sa réalisation . Sihem Ayadi a, à cette occasion, proposé de démarrer le projet par la construction des composantes principales, à savoir un grand stade répondant aux standards internationaux, une piscine et une salle omnisports. Lors de sa visite, la ministre a inauguré le stade municipal de Bir Ali Ben Khelifa qui a été réaménagé, moyennant une enveloppe de 1,2 million de dinars.

Recommended Posts