Seydou, Championnat malien de cyclisme

Le cycliste de l’Usfas a créé la sensation, en remportant le titre suprême, à Ségou, au terme d’une course tactiquement bien maîtrisée. Une course de 152 km, à 240 km au nord de Bamako. Les deuxième et troisième place sont revenues, respectivement à Daouda Djiré et Issiaka Coulibaly

L’édition 2021 du championnat national de cyclisme s’est déroulée à Ségou. L’événement était présidé par Sidy Diallo, le chef de cabinet du ministre de la Jeunesse et des Sports, chargé de l’Instruction civique et de la Construction citoyenne, en présence du préfet de Ségou, Daouda Diarra, du président de la Fédération malienne de cyclisme (Femacyclisme), Sidy Bagayoko et du président de la Ligue de cyclisme de Ségou, Moussa Goïta.

Le président d’honneur de la Femacyclisme, le général Moussa Sinko Coulibaly, et le maire de la Commune rurale de Ségou, Nouhoum Diarra, étaient également présents à l’événement.

La délocalisation du championnat national à Ségou témoigne de la vitalité de votre fédération et de son bureau exécutif.

Au regard des résultats enregistrés au cours de l’année, tant sur le plan national qu’au plan international, notamment la victoire de la sélection nationale lors de la 9è édition du Tour du Mali et la victoire au Tour du fleuve au Sénégal, on peut dire que le cyclisme malien se porte bien.

L’organisation du championnat national à Ségou est un message de citoyenneté que le monde du vélo national veut transmettre. Aussi, l’initiative entre-t-elle dans le cadre de la politique de promotion et de vulgarisation du cyclisme à travers le Mali avec le cyclisme scolaire, le cyclisme féminin et la campagne de sensibilisation dans certaines localités connues pour être des fiefs du vélo.

Quant aux résultats, Bourama Diarra a réussi à damer le pion de son grand rival, Yaya Diallo et se hisser sur la première marche du podium. Les deuxième et troisième place du podium reviendront, respectivement à Daouda Djiré de Nièna (Sikasso) et Issiaka Coulibaly de l’Usfas.

Recommended Posts