Québec et le Kin Ball

Sport venu tout droit de Québec et relativement méconnu, le kin ball ® est pourtant très sympathique à pratiquer. C’est dans les années 80 que le kin ball ® a pris la forme qu’on lui connait aujourd’hui. A l’origine, seule la sphère de 1,22 m de diamètre, faisant office de ballon, était utilisée dans le cadre d’activité ludique, jusqu’à ce que Mario Demers crée un jeu autour de celle-ci. Les règles sont alors fixées dès 1987. Un maître-mot pour la pratique du kin ball ® : le respect ! Respect des adversaires, respect de l’arbitre, respect de ses coéquipiers, respect du public… Pour jouer au kin ball ®, il faut trois équipes de 4 joueurs qui prennent place simultanément sur un terrain de 20 X 20 m. 7 périodes maximum peuvent être jouées, une équipe devant gagner trois de ces périodes pour remporter la rencontre. Pour gagner une période, il faut engranger 13 points. Le jeu prend place ainsi : l’une des 3 équipes se met au centre avec le ballon, les 4 joueurs devant avoir un contact avec la sphère au moment du lancer. La couleur d’une des 2 autres équipes est alors annoncée : c’est celle qui devra réceptionner le ballon par tous les moyens possibles, avant même qu’elle ne vienne toucher le sol. Entre l’interception et le nouveau lancer, il ne doit pas s’écouler plus de 5 secondes. Un point est marqué par les attaquants à chaque fois que la sphère n’est pas réceptionnée. Lorsqu’une équipe atteint les 11 points, celle qui en compte le moins sort du terrain le temps que la période se termine. A noter que la balle, lors du lancer, doit avoir une trajectoire ascendante, et parcourir une distance d’au minimum 1,83 m. La cohésion d’équipe est également au cœur du jeu : il est impératif de communiquer avec ses partenaires pour espérer remporter la partie. Le kin ball ® peut se pratiquer sur différentes surfaces et dans différents environnements, du gymnase à la plage.

Recommended Posts