Libreville, Franceville, Oyem et Port Gentil et la rénovation des installations sportives

Le Conseil des ministres du Gabon a officiellement opté pour une loi de finances rectificative qui inclut une ligne budgétaire pour la maintenance et l’entretien de quatre stades ainsi que de sept stades annexes

Après que le Gabon a accueilli deux éditions de Coupe d’Afrique des Nations de football en 2012 et 2017, ces installations sportives, délaissées, viennent de bénéficier d’un financement pour leur entretien. Cette nouvelle loi définit la ligne budgétaire « entretien et maintenance » des stades des villes de Franceville, Libreville, Oyem et Port Gentil.

L’annonce a été faite par le ministre des Sports Franck Nguema qui a déclaré que ce projet de budget permettrait de garder les infrastructures sportives des villes gabonaises en bon état.

Le budget alloué à l’entretien des stades oscille entre 3 et 5 milliards de francs CFA par an, en dehors du budget consacré à la réhabilitation du stade de l’amitié d’Angondjé.

Recommended Posts