Les jeunes Afghans ont fait de Louise une championne de cricket

Extrait du journal en ligne « Histoires ordinaires.fr » par Marie-Anne Divet

Louise Lestavel vient de rentrer dans l’Equipe de France féminine de cricket. Comment aurait-elle pu se douter en créant un club de cricket pour les jeunes migrants afghans qu’elle pourrait, un jour, participer à la Coupe du monde ?

Cette « success story » débute au Centre d’Accueil de Demandeurs d’Asile (CADA) d’Arras, dans le nord de la France. Louise effectue son stage de master Langue et Management interculturel. Elle traduit les demandes des migrants anglophones.

Elle essaie aussi de faciliter la rencontre interculturelle entre les travailleurs sociaux et les afghans. Aussi, elle devient bénévole pour les accompagner dans la recherche d’emploi pour les aider à s’insérer. Mais, à les entendre parler de cricket, elle prend l’initiative de faciliter l’intégration par ce sport.Une association est créée en 2017 et obtient un terrain, alloué par Arras. 

 

 

 

 

Louise (à g.) avec son club – © ASPTT Arras Cricket Club

Si le cricket rend la vie plus agréable aux jeunes migrants, il a aussi changé la vie de Louise Lestavel. Elle est rentrée dans l’équipe de France, et les jeunes afghans l’aident à l’entrainement. L’équipe nationale féminine qu’elle vient d’intégrer, jouera dans le tournoi « ICC Women’s T20 World Cup Europe Qualifier » pour se qualifier pour la Coupe du monde. Elle y rencontrera les équipes nationales d’Écosse, d’Allemagne, des Pays-Bas, d’Irlande et de Turquie du 26 au 30 août 2021. C’est la première fois que la France disputera un tournoi officiel d’ICC.

Rennes, Saint-Brieuc, Laval, Lorient, Auch, Nevers, Beauvais, Strasbourg… On ne compte plus les villes françaises ayant aujourd’hui une équipe de cricket, masculine le plus souvent, mais aussi féminine, grâce à l’arrivée de jeunes afghans. Le cricket et le sport en général, sont des outils d’intégration.

 

Recommended Posts