Le sport et la ville : une union d’avenir

Le sport et la ville entretiennent depuis longtemps des liens étroits. Tandis que les municipalités font de l’activité physique le support de leur politique d’intégration et de cohésion sociale, les athlètes transforment la ville en terrain de jeu. Pour s’y épanouir pleinement, ils auront nécessairement besoin à l’avenir d’infrastructures et d’aménagements spécifiques. L’AIMF, le réseau des élus locaux francophones, œuvre donc tout naturellement en ce sens. L’objectif affiché par l’association est clair : diffuser plus clairement les valeurs de l’éducation physique et favoriser le rapprochement entre sport de quartier et compétitions de haut niveau.

L’engagement croissant des femmes dans le monde du sport apparaît aujourd’hui comme un enjeu fondamental pour la Francophonie. Faciliter l’accès des femmes au sport constitue un geste concret contre l’inégalité. Sur représentation masculine, problèmes familiaux, interdits religieux, difficultés financières, peur du regard porté sur elles : les barrières à l’inscription des femmes dans les associations sportives sont encore trop nombreuses. Par l’intermédiaire d’initiatives ciblées, il s’agit bien entendu d’y remédier. Elles permettront notamment, à terme, d’améliorer l’accès à la culture et à l’éducation, de lutter contre l’isolement et de participer au développement économique des territoires urbains.

La volonté des femmes de s’inscrire durablement dans le sport ne saurait être remise en cause. Le succès populaire d’événements sportifs majeurs comme la Coupe d’Afrique des Nations féminines de football ou l’Afrobasket féminin prouve indénibalement leur attrait pour la compétition. Des initiatives solidaires comme le Raid des Alizés montrent quant à elles que la femme a bien des choses à apporter au domaine sportif. Elle le réinventera bientôt à son image, juste, féminine et téméraire !

Recommended Posts