Le monde du sport appelle à se bouger pour préparer le futur

L’univers du sport français, représenté par les sportifs, les décideurs, les dirigeants, les fabricants, les influenceurs, les partenaires, a décidé de faire paraître une tribune en pleine période de confinement afin d’expliquer pourquoi la crise du coronavirus – qui a mis à l’arrêt les sportifs professionnels et les sportifs amateurs – va obliger à changer la pratique du sport dans un futur proche.

Le confinement a permis de prendre conscience du besoin vital de bouger , et lorsque les activités pourront reprendre dans les stades, les parcs, les écoles, il faudra en avoir tiré certaines leçons. Le sport devra ainsi se réformer à tous les niveaux : du sport professionnel au sport de masse.
Extraits du texte de leur appel :

« …Femmes et hommes travaillant dans l’univers du sport, nous souhaitons ardemment qu’il y ait un avant et un après Covid-19.
…Nous prônons une croissance plus solidaire et responsable, respectueuse de notre planète et de ses habitants pour construire une société durable, plus juste, plus équitable et plus harmonieuse.

….Prendre le temps, c’est faire différemment, pas toujours plus mais faire mieux. Prendre le temps, c’est en consacrer plus à ses proches. Prendre le temps, c’est en donner davantage aux autres et œuvrer à l’intérêt général. Prendre le temps, c’est laisser sa voiture pour les courts trajets et marcher, pédaler, courir… Prendre le temps, c’est en offrir à ses salariés pour qu’ils pratiquent un sport.

….L’activité physique et sportive a été reconnue comme un besoin fondamental – quasi vital – par le gouvernement en étant intégrée dans la liste des sept motifs d’autorisation de sortie pendant la période de confinement. Cette reconnaissance pourrait représenter un tournant majeur pour la place du sport dans notre pays et ancrer durablement la pratique sportive dans la vie des Françaises et des Français.

Couplée à la perspective des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris en 2024, cette crise sanitaire est une situation qui doit impérativement nous conduire à faire du sport un outil majeur dans la construction de cette nouvelle société.
Le sport constitue donc une des solutions mais il est aussi une partie du problème.

Le sport devra ainsi se réformer à tous les niveaux : du sport professionnel au sport de masse. Cette crise a mis en lumière les excès et la fragilité du modèle économique du sport professionnel et la nécessité d’une régulation plus globale, durable et véritablement responsable. De son côté, le mouvement sportif associatif doit urgemment faire sa mue et proposer une offre réellement adaptée aux besoins nouveaux de cette société durable. Ce nouveau modèle suppose aussi de revoir complètement la place du sport à l’école pour que la pratique d’une activité physique et sportive soit au cœur de l’éducation de nos enfants et ce, dès leur plus jeune âge.

Nous souhaitons lancer une plateforme mettant en avant et diffusant toutes les bonnes initiatives du sport pour inspirer et engager le plus de monde.
Alors retrouvez-nous sur www.lesportdapres.fr »

Recommended Posts