Le footballeur professionnel québécois Laurent Duvernay-Tardif bénévole en Centre d’hébergement de soins de longue durée. (CHSLD)

Loin des projecteurs de la NFL (la National Football League américaine), Laurent Duvernay-Tardif a ressenti l’ampleur de la tragédie des patients des établissements de soins de longue durée. Le ballon ovale demeure une priorité dans sa vie. Mais comme la situation sanitaire l’empêche de pratiquer son sport à l’heure actuelle, il s’est récemment tourné vers d’autres objectifs professionnels. Il s’est interrogé sur sa manière de contribuer à l’effort de groupe et s’est ainsi dirigé en CHSLD, plus que jamais en état de crise.

Une démarche qui a fait de lui une personne plus sensible, plus à l’écoute, qui est plus en mesure de comprendre les autres, autant en ce qui a trait aux tensions raciales qu’à la COVID.

Pour lui, ce dont on a besoin, ce sont des gens qui prennent soin de nos aînés. Prendre soin, ça comporte une dimension de temps, de vocation. Ne pas essayer de tout régler, mais de trouver le bon geste, qui permet au patient de préserver sa dignité et augmenter son confort.  Et ce message, il entend le porter car, en tant que sportifs, on fait plus que jouer au football. On a une responsabilité envers les fans. Être présent, mais aussi utiliser la tribune pour véhiculer un message.

Recommended Posts