Le Dambe et la lutte traditionnelle en Afrique

Quand on parle d’arts martiaux, on pense plus souvent à des disciplines comme le taekwondo coréen, le kung fu chinois ou encore le judo japonais. C’est normal, car ils ont bénéficié de dizaines d’années de promotion à travers les films d’action. En voici deux pour l’Afrique

Le Dambe

Le Dambe est un art martial traditionnellement pratiqué par les organisations de bouchers, en région haoussa. C’est un test de courage, un rite de passage pour le mariage, et un entraînement à la guerre. Ce style de boxe ouest-africain jouit d’une très grande popularité dans le sud du Niger et du Tchad. Le Dambe est un sport de combat où les deux combattants peuvent donner des coups, des deux pieds à leur adversaire, avec la tête, et un seul poing. Celui-ci est appelé « lance », tandis que l’autre poing est appelé bouclier et n’est utilisé que pour bloquer ou parer les coups de l’adversaire. Le poing « lance » est lacé avec une corde.

La lutte traditionnelle

La lutte traditionnelle vient également d’Afrique de l’Ouest. Elle est pratiquée au Sénégal, au Niger, au Burkina Faso, au Togo. Pour remporter un combat, il faut mettre son adversaire à l’extérieur d’un anneau ou le renverser. Certaines règles peuvent varier d’un pays à l’autre. C’est le cas du poinçonnage qui n’est pas autorisé partout ou de la frappe qui est permise au Sénégal.

Recommended Posts