Le Comité International Olympique fixe ses objectifs climatiques pour 2024

En réponse à la crise climatique croissante, le Comité International Olympique (CIO) s’aligne sur l’accord de Paris sur le changement climatique en fixant un objectif de réduction de 45% de ses émissions directes et indirectes de gaz à effet de serre d’ici 2030.

En plus de réduire ses émissions, le CIO compensera plus de 100% de ses émissions de carbone restantes. Cela se fera principalement dans le cadre du projet la forêt Olympique », une initiative existante soutenue par l’ONU pour lutter contre la désertification dans la région du Sahel en Afrique.

Ces compensations rendront le climat du CIO positif d’ici 2024, ce qui signifie qu’il éliminera plus de carbone de l’atmosphère qu’il n’en émet.

Le CIO continuera également à user de son influence pour encourager d’autres acteurs du monde du sport à agir contre le changement climatique.

«Le sport dépend d’une planète saine», a déclaré le président du CIO, Thomas Bach. «En tant que leader du mouvement olympique, nous avons la responsabilité et l’opportunité de protéger notre climat.»

Cet objectif ambitieux met le CIO en conformité avec l’accord de Paris, qui vise à limiter le réchauffement climatique bien en dessous de 2 degrés Celsius. De plus, il contribue à populariser l’action contre le changement climatique

Recommended Posts