La sociologie est un sport urbain !

Marina Honta est spécialiste des politiques publiques du sport et de la santé, elle est aujourd’hui enseignante-chercheuse

Extrait d’entretien réalisé par Marine Luce, stagiaire au Forum urbain.

Quelles sont vos grandes thématiques de recherche ? 
Je travaille sur l’analyse des politiques publiques, et je me suis spécialisée dans le domaine sportif puisque ma thèse a porté sur la mise en œuvre d’une politique publique étatique concernant le sport de haut niveau en France. J’ai poursuivi en m’intéressant aux jeux d’acteurs mobilisés dans l’élaboration et la conduite des politiques sportives territoriales et nationales. Mon objet de recherche s’est ensuite élargi lorsque l’activité physique a été progressivement reconnue comme un déterminant de santé. J’ai alors commencé à m’intéresser aux politiques sportives territoriales affichant des finalités de santé publique. Aujourd’hui, mon principal sujet d’étude concerne les politiques de santé publique. Je suis par ailleurs membre du comité de pilotage du contrat local de santé de Bordeaux Métropole, et du comité d’experts sur la prévention et la promotion de la santé au sein de l’Agence Santé publique France. Cela me permet d’étudier la manière dont la métropole de Bordeaux construit une action métropolitaine en matière de santé publique, et de saisir également quelques-uns des modes de fonctionnement de l’Etat central en la matière. 

Quel est selon vous, l’apport de vos recherches sur les grandes questions urbaines ? 
Depuis mon DEA, je travaille sur l’examen des modes de fabrication, de portage et de légitimation de l’action sportive locale. Cette entrée par le territoire m’a fait d’emblée travailler sur ce que les villes font en matière de sport de haut niveau et plus largement de sport. La question sous-jacente porte sur la manière dont elles articulent (ou pas) leur action avec la politique étatique et celle des autres échelles de gouvernement. Est-ce que les villes sont plutôt animées par la volonté de produire des politiques publiques intégrées et partenariales ou est-ce que l’on est, au contraire, sur une volonté d’autonomisation de leur part à l’égard tout particulièrement de l’Etat ? Cette capacité des diverses institutions publiques à s’entendre et à coordonner leurs actions est l’un de mes axes de recherche ce qui fait que cette entrée par les villes je l’ai depuis le début. Je dirais même que la ville est l’un de mes « terrains de jeu » depuis 20 ans.

Crédit photo : Forum urbain

Recommended Posts