La Réunion, berceau du sport

Chaque week-end, l’île se transforme en un gigantesque terrain de sport. Sportifs aguerris ou amateurs assumés y partagent sans modération leur goût de l’effort. Un terreau fertile pour développer l’excellence sportive.

« Un Réunionnais sur deux fait du sport ». La statistique n’est pas vraiment officielle mais Patrice Bertil, Directeur général adjoint dédié à la politique sportive à la région Réunion en est persuadé, La Réunion « est une terre de sport » : il y a 140 000 licenciés sur notre île, soit un Réunionnais sur huit. Il y a également 240 000 enfants scolarisés qui pratiquent une activité sportive dans le cadre de l’école. S l’on ajoute les activités de sport-loisir et sport-santé, notamment pour les séniors, on comprend l’importance de mener une politique sportive ambitieuse ».

Le premier pilier de cette politique, c’est l’équipement du territoire. Pour satisfaire son ambition, la Région a mis en place un schéma régional des équipements sportifs ayant fait l’objet, en 2018, d’un deuxième Plan régional d’aides aux communes pour la période 2016-2021.

Le deuxième volet de cette politique est représenté par deux structures dédiées à accompagner les hommes et femmes qui, souvent bénévolement, animent ce milieu avec passion. Le CREPS (Centre de ressources, d’expertise et de performances sportives de La Réunion) et le CROS (Comité régional olympique et sportif Réunion) délivrent les formations, diplômes et autres certifications permettant aux professionnels comme au bénévoles, de bénéficier des compétences nécessaires.

Troisième volet de cette politique : le soutien aux manifestations sportives. Ce soutien financier concerne en premier lieu, l’organisation des championnats régionaux, ainsi que la participation des athlètes réunionnais aux différents championnats nationaux et internationaux, notamment via une aide à la mobilité.

Le soutien financier se porte notamment sur l’événement sportif de l’année à La Réunion : le Grand Raid. L’épreuve phare, la Diagonale des Fous, traverse l’île par son centre sur plus de 160 km. Une course mondialement connue et une véritable vitrine pour La Réunion. Les retombées économiques directes d’un tel événement ont été évaluées, dans une étude récente, à plus de 11 M€. On touche là un dernier point important concernant la politique sportive régionale. Au-delà des bienfaits sur la santé ou encore le partage de valeurs positives qui accompagnent la pratique sportive, la Région souhaite également en faire un axe de développement économique. L’idée est de positionner La Réunion comme destination sportive sur le plan national et international en s’appuyant, notamment sur la richesse de son patrimoine naturel.

 

Benjamin Postaire
Extrait de Région Magazine n° 148 / La Réunion 

 

 

Recommended Posts