JO de Paris 2024 : les premières images du futur village olympique

Ces premiers quartiers représenteront plus d’un tiers du village final qui accueillera quelque 16.000 athlètes des Jeux olympiques.

Les premières infrastructures préfigurent celles qui accueilleront les athlètes du monde entier, sur 51 hectares entre les villes de Saint-Denis et Saint-Ouen en Seine-Saint-Denis. Soit un peu plus d’un tiers des infrastructures du village olympique final avec une volonté de sobriété et de verdure.

Le projet donne la part belle au bois, aux larges espaces extérieurs mais également aux plantes installées sur les façades et les toits des immeubles.

Il sera une expression de la “ville de 2050” : bâtiments en bois, donc moins consommateurs de carbone, évocations de “forêt” ou d’“agriculture urbaine”, toits végétalisés, maintien de la biodiversité, espaces piétons et verts, vie de quartier animée. Une volonté assumée de reverdir le village olympique, et a fortiori les Jeux olympiques. L’ambition est de réduire l’empreinte carbone des bâtiments de 40% par rapport à des constructions actuelles.

L’aménageur s’est engagé à planter 1200 arbres et de 5000 arbustes pour aérer le quartier et rendre plus soutenables les inévitables futurs épisodes caniculaires. 

“Au bout du bout, ce sont des hommes et des femmes qui vont habiter là”, a insisté la Maire de Paris, Anne Hidalgo.

Crédits Photos:
@ALESSANDROBROTTO @AILLEURS.STUDIO​

Recommended Posts