Jeux Paris 2024 : Les quartiers populaires à l’honneur

La piscine Georges Vallerey, construite pour les Jeux de 1924, sera rénovée pour devenir un centre d’entraînement pour les nageurs AFP/LUDOVIC MARIN

Une enveloppe de 11,7 millions d’euros ira à quatre sites sportifs dans des quartiers populaires de Paris où s’entraîneront les athlètes pendant la compétition.


Comme l’explique le Maire-adjoint aux sports de Paris, « C’est un héritage concret des JO pour la population ». La société de livraison des ouvrages olympiques (Solideo) a validé le 22 mars le financement, à hauteur de 11, 7 millions d’euros (M€), la rénovation de quatre sites d’entraînement d’ici 2024.


Identifiés par la ville, qui souhaitait « un héritage dans les quartiers populaires » et par le comité d’organisation (Cojo) les quatre équipements sportifs se situent dans le XVIIe arrondissement (centre sportif Max Rousié), le XVIIIe (les Poissonniers et Bertrand Dauvin) et dans le XXe (piscine Georges Vallerey, qui fut construite pour les Jeux de 1924 et qui sera donc rénovée grâce à ceux de 2024.


L’Arena 2 de la Porte de la Chapelle sera livrée en 2023. Les travaux s’étaleront entre 2020 et 2024 et pensés afin que les Parisiens – les enfants scolarisés qui utilisent les installations dans la journée et les licenciés des clubs résidents – bénéficient de structures plus modernes et plus adaptées, grâce notamment à la mise aux normes pour les handicapés. « Cette enveloppe de 11, 7 M€ est une belle preuve que les Jeux seront utiles à la population, a rappelé l’adjoint aux sports.

Recommended Posts