Jeux paralympiques des Africains à Tokyo

Parmi les quelques 4.400 participant(e)s engagé(e)s dans les quelques 22 disciplines de Tokyo 2021, 3 africain(e)s, aux côtés d’autres africains.

Abdellatif Baka (Para-Athlétisme / Algérie)

Champion olympique du 800m en 2012 et du 1.500m en 2016, l’Algérien est une référence du demi-fond. A 27 ans, l’athlète est une valeur sûre du sport paralympique.

L’équipe masculine d’Egypte de volley assis

Fidèle à l’excellence égyptienne en volley-ball, la sélection hommes de volley assis a déjà glané deux médailles de bronze aux Jeux paralympiques : en 2004 et en 2016, troisièmes derrière les Iraniens, les Bosniaques ou les Brésiliens.

Ibrahima Seye Sen (Para-Taekwondo / Sénégal)

Le taekwondo a fait son apparition au programme des Jeux paralympiques avec Tokyo 2021. L’occasion pour le Sénégalais Ibrahima Seye Sen de prouver que chez les « Para » aussi les Africains de l’Ouest excellent dans cet art martial coréen.

Raoua Tlili (Para-Athlétisme / Tunisie)

Au Japon, la lanceuse fait partie du cercle des Africain(e)s de haut niveau des Jeux paralympiques. Elle a été le porte-drapeau de la Tunisie lors de la cérémonie d’ouverture.

Recommended Posts