Femmes et espaces publics : la zumba, une solution ?

La Zumba ! On entend de plus en plus parler de cette danse d’origine colombienne. Un phénomène danse-gym qui incorpore la musique et les mouvements de danse latine. Elle est connue d’un très large public à majorité féminin. La Zumba est quasiment devenue la discipline du fitness la plus sollicitée non seulement dans les salles de sports privées mais aussi dans l’espace public.

Dans certaines cultures, la femme ne trouve pas place pour exprimer son envie de sport dans l’espace public. Cela se remarque du Maghreb au Moyen-Orient avec une faible présence de femmes dans l’espace public dédié à la pratique sportive, alors que celles-ci sont bien plus nombreuses dans les salles de sport privées.

Très généralement, les femmes se trouvent en présence d’espaces de loisirs à public masculin comme les terrains de Streets football, de basket-ball ou de skate-park, qui n’ont pas été conçus en prenant en compte la dynamique du genre.

Avec la zumba, les femmes s’approprient l’espace public tout en démontrant de manière empirique la nécessité de changer la manière de penser la ville.

Le bon exemple nous vient de Maurice. La ville de Port-Louis a organisé le 28 mars dernier, en collaboration avec l’Union européenne, une journée dédiée aux sports pour les femmes dans le but de promouvoir la discipline de la zumba. De telles initiatives ne peuvent que renforcer la présence féminine dans les lieux de loisirs publics et consolider les liens entre la pratique du sport et l’amélioration de la qualité de vie, la santé et l’épanouissement de toutes et de tous.

Hamrouni Arafat
Sociologue et Journaliste sportif

Recommended Posts