Fabrice H. Zango, médaillé de bronze au triple saut à Doha 2019

Aux championnats du monde d’athlétisme de Doha, fin septembre, Hugues Fabrice Zango a marqué son nom et celui de son pays dans l’histoire du triple saut en remportant la médaille de bronze. Une première pour le Burkina Faso.

Le prochain cap, seront les jeux olympiques de Tokyo 2020 pour lesquels il est déjà qualifié.

Fabrice H. Zango a la forte volonté de faire passer un message aux jeunes afin qu’ils croient davantage en leurs potentialités et qu’ils aient des rêves, parce que tout part d’un rêve, d’un désir et se donner les moyens pour y arriver. Le sport est pour cela un formidable levier.

Venu à l’athlétisme sur la pointe des pieds en 2011 après avoir participé à l’USSUB-B, il est coaché par Christian Sanou qui lui permet de faire ses premiers sauts. Conscient alors de ses qualités, Hugues Fabrice Zango à force de courage, de travail et d’abnégation gravit les marches surement ; mais rapidement. En effet, de 13m en 2011, il passe à 14 m, puis 15m en 2015. Avec l’aide de sa famille, il décide de poursuivre ses études en France.

Un concours de circonstance qui permet à notre champion d’être dans de bonnes conditions. Il s’inscrit dans le club d’athlétisme de l’Artois en 2016. Ainsi en plus de ses études de doctorat en génie électrique, Hugues Fabrice Zango trouve le temps de s’illustrer en décrochant le titre aux mondiaux universitaires avec un saut à 16,97m et un record en salle à 17,23m la même année. Cette marche en avant sera quelque peu perturbée par une participation décevante aux jeux olympiques de RIO en 2016, et une non-participation aux mondiaux de Londres en 2017 par manque de visa.

Recommended Posts