LIEGE-BASTOGNE-LIEGE : 24 ET 25 AVRIL 2021.

La province de Liège et le cyclisme… une longue histoire d’amour
L’histoire entre le cyclisme et la région liégeoise a commencé il y a bien longtemps… Créée en 1892, Liège-Bastogne-Liège, cette course cycliste de 260 kms est l’une des classiques les plus exigeantes et les plus prestigieuses de la saison, mais, surtout la plus ancienne…raison pour laquelle elle est d’ailleurs surnommée « la Doyenne ». Les plus grands ont inscrit leur nom à son palmarès tels qu’Eddy Merckx, Moreno Argentin, Alejandro Valverde ou encore, Bernard Hinault.

mais elle n’est pas la seule. Si la Flèche Wallonne est une course plus récente, elle n’en demeure pas moins une épreuve que tous les coureurs souhaitent gagner au moins une fois dans leur carrière. L’arrivée située au Mur de Huy propose toujours une explication royale entre les meilleurs grimpeurs sur ses pourcentages impressionnants.

Marathon international de Marrakech

Sous le Haut Patronage de sa Majesté le Roi Mohammed VI, le Marathon International de Marrakech annonce sa 32ème édition le Dimanche 31 Janvier 2021.
Plus de 8 000 coureurs des quatre coins du globe, seront au rendez-vous pour participer à un des plus prestigieux marathons du monde.
La ville de Marrakech offre un cadre exceptionnel, un climat souvent clément en plein mois de janvier et un beau circuit considéré parmi les plus rapides des marathons internationaux, le long des allées de palmiers, d’orangers et d’oliviers, mais aussi des remparts de la ville.
Le Marathon International de Marrakech, n’ambitionne pas seulement la reconquête de la place qu’il occupait jadis dans le palmarès des prestigieux marathons internationaux, mais plus encore, devenir l’incontournable rendez-vous international de toutes les stars de cette belle discipline sportive.

Les inscriptions sont ouvertes en ligne www.sport-up.fr jusqu’au lundi 25 janvier 2020 à minuit. Toute inscription étant ferme et définitive, aucun remboursement ne sera effectué en cas d’erreur d’inscription, d’empêchement pour raison médicale, d’indisponibilité…
Aucun transfert d’inscription n’est autorisé pour quelque motif que ce soit.
Toute personne rétrocédant son dossard à une tierce personne, sera reconnue responsable en cas d’accident survenu ou provoqué par cette dernière durant l’évènement.
Aucun dossard ne sera envoyé par la poste, ni remis le dimanche 31 janvier 2021.

Hanoï se prépare aux SEA Games 31

Les 31es Jeux d’Asie du Sud-Est (SEA Games 31) auront lieu du 21 novembre au 2 décembre 2021 à Hanoï et dans dix villes et provinces du Nord : La Fédération des Jeux d’Asie du Sud-Est (SEAGF) a décidé de mettre en compétition moins de 40 disciplines. Parmi les 36 compétitions inscrites au calendrier officiel, 24 se dérouleront dans les établissements d’activités physiques et sportives sous la gestion du Service de la culture et des sports de Hanoï. On peut compter le Stade de Hàng Dây, le Palais d’athlétisme, le Centre de tennis ou encore la Maison de compétition d’escrime de Hanoï.

Hanoï est déterminée à organiser avec succès les SEA Games 31.

Dès que Hanoï a été désignée ville hôtesse par le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc, le Comité populaire municipal a demandé aux services et organes concernés d’établir un plan détaillé d’organisation des événements, tout en procédant à la rénovation et la modernisation de plusieurs stades et gymnases pour qu’ils puissent répondre aux demandes de la SEAGF.

En particulier, Hanoï compte restaurer le complexe sportif national de My Dinh. Cet ouvrage sera la principale structure des SEA Games 31. La compagnie chargée des travaux de rénovation a invité les experts de l’Association internationale des fédérations d’athlétisme (AIFA) à inspecter, mesurer et certifier que ses pistes d’athlétisme sont éligibles pour les compétitions internationales.

En parallèle à la restauration des infrastructures, la capitale encourage les associations et organismes à parrainer ou investir dans le sport. Elle multiplie les échanges et renforce les formes de coopération, afin de solliciter davantage d’assistances financière et technique au service du développement du sport.

Les SEA Games sont une compétition multisports organisée tous les deux ans dans la région Asie du Sud-Est. Lors de la dernière édition de ces jeux, la délégation vietnamienne avait remporté 98 médailles d’or, soit 33 de plus que l’objectif fixé. Parmi 33 disciplines olympiques (231 épreuves), le pays avait raflé 56 fois l’or, passant même devant les Philippines et la Thaïlande, avec 12 médailles de plus. Le Vietnam s’était hissé à la deuxième place du classement final par nations, derrière les Philippines, le pays hôte.

Yaoundé, Douala, Limbé et la CHAN 2021

Le Cameroun va pouvoir vibrer au rythme du championnat d’Afrique des nations de football.

Le coup d’envoi est pour le 16 janvier et la compétition durera jusqu’au 7 février.

Le stade omnisport de Yaoundé abritera le match d’ouverture entre le Cameroun et le Zimbabwe.

Les 16 meilleures équipes africaines seront au rendez-vous !

Le Championnat d’Afrique des nations de football 2021 sera la sixième édition. Cette compétition internationale est organisée par la Confédération africaine de football (CAF) rassemblant des sélections composées de joueurs évoluant uniquement dans un club de leur pays.

Rappelons que cette édition devait se disputer initialement en Éthiopie ; elle a ensuite été programmée au Cameroun du 4 avril au 25 avril 20201 puis reportée en raison de la pandémie de maladie à coronavirus de 2019-2020.

Paris et les athlètes de haut niveau

Le pentathlète Valentin Prades du Racing multi athlon fait partie des 50 athlètes soutenus par la ville de Paris. (A. Réau/L’Équipe)

Paris soutient 50 athlètes de haut niveau (35 valides et 15 handi) dans leur préparation aux Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo, l’été prochain, et surtout de Paris en 2024. Comme en 2020, chacun d’entre eux recevra une aide financière annuelle avec en plus un accompagnement socioprofessionnel individualisé.

En contrepartie, la capitale demande aux athlètes d’aller à la rencontre des Parisiens en participant à des animations grand public, à l’instar des journées sportives scolaires ou de la journée olympique du 23 juin.

Les champions qui font également partie de la première liste de 362 athlètes du cercle de haute performance, publiée par l’Agence nationale du sport vendredi, liste qui représente le plus haut échelon des sportifs de haut niveau, bénéficieront d’un accompagnement spécifique.

Un soutien financier de 1,26 million d’euros sera versé par Paris aux clubs de proximité et clubs amateurs de haut niveau touchés par la crise sanitaire et économique, afin de compenser notamment les pertes de recettes dues au manque de cotisation des adhérents. S’y ajoutent 3,77 M€ d’exonération du montant de la redevance correspondant à six mois exploitation des enceintes sportives de la ville en 2020.

Le conseil de Paris a aussi approuvé une aide à sept clubs pour l’accompagnement de leurs sportifs de haut niveau dont le PUC (Paris Université Club) et le Stade Français (Top 14) pour un montant global de 194 000 €.

L’égalité des sexes au cœur du programme sportif olympique de Paris 2024

La commission exécutive (CE) du Comité international olympique (CIO) a approuvé le programme des événements et les quotas d’athlètes pour les Jeux Olympiques de Paris 2024, qui sont centrés sur l’égalité des sexes et la jeunesse.

Le skate, l’escalade sportive, le surf et la breakdance ont ​​été confirmés comme sports supplémentaires proposés par le comité d’organisation Paris 2024. Cette nouvelle flexibilité fait partie des réformes de l’Agenda olympique 2020. Cette décision contribuera à rendre les Jeux Olympiques de Paris 2024 adaptés à un monde post-corona”.

Conformément aux recommandations de la commission du programme olympique, les principales caractéristiques du programme olympique de Paris 2024 sont les suivantes:

– Exactement 50% de participation entre hommes et des femmes, dans le prolongement de l’égalité des sexes déjà réalisée pour Tokyo 2020.

– Croissance des événements mixtes, de 18 à 22, par rapport à Tokyo 2020.

– Le skate, l’escalade sportive, le surf et la breakdance sont confirmés comme sports supplémentaires sur la base d’une proposition de Paris 2024. la breakdance fera ses débuts olympiques.

– Réduction du nombre total d’événements, avec un programme final de 329 événements.

Les Jeux Olympiques Tokyo 2020 seront les premiers Jeux olympiques à égalité entre les sexes, avec une participation féminine globale de 48,8%, qui sera encore augmentée à Paris 2024, atteignant exactement le même nombre d’athlètes masculins et féminins pour la première fois aux Jeux olympiques.

L’athlétisme, la boxe et le cyclisme atteindront pour la première fois l’égalité entre les sexes à Paris 2024, ce qui signifie que 28 des 32 sports du programme Paris 2024 seront pleinement équilibrés entre les sexes.

Paris 2024 marquera également une croissance des événements mixtes au programme, par rapport
à Tokyo 2020, de 18 à 22.

Kinshasa accueillera les jeux de la francophonie en Août 2022

C’est officiel ! Kinshasa accueillera en août 2022, les Jeux de la Francophonie. La directrice du comité international des JO francophones, Zeina Mina, en a discuté avec le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo. Le chef de l’Etat congolais a promis une implication personnelle. 

Dans ce même contexte, Sele Yalaghuli, Ministre des Finances, a été chargée, lors de la réunion du Conseil des ministres, d’autoriser les dépenses relatives à la préparation de la 9ème édition des Jeux de la Francophonie.

Le gouvernement congolais avait décidé que le ministre d’Etat chargé de la coopération internationale et président du Comité national des Jeux présente, pour information et à chaque réunion du Conseil des ministres, un rapport sur l’état d’avancement de ces préparatifs. Ceci, pour permettre à l’ensemble du Gouvernement et au Président de la République Démocratique du Congo de suivre l’avancement des préparatifs de ces Jeux.

De sa part la mairie de Kinshasa continue ses préparatifs pour l’organisation de ce grand événement sportif, les infrastructures et installations sportives dédiés aux jeux seraient prêts dès le début de 2022.

LES JO 2024 SERONT PLUS ACCESSIBLE AUX PERSONNES HANDICAPÉES

L’Arena Bercy accueillera à la fois les épreuves de basket des Jeux olympiques et celles deux Jeux paralympiques.

L’ambition est de rendre l’événement 100 % accessible. L’objectif est d’autant plus ambitieux qu’environ 350.000 personnes en situation de handicap sont attendues à Paris au cours des Jeux olympiques. Soit 3 fois plus que celles qui vivent à Paris à l’année. Au total, un budget de 160 millions d’euros a été alloué pour la mise en accessibilité de l’ensemble des équipements sportifs municipaux. Des travaux sont déjà en cours dans plusieurs gymnases de la ville.

Autre exigence de ces Jeux olympiques à venir : que les sites qui accueillent les athlètes des Jeux olympiques soient les mêmes que ceux qui accueillent ceux en situation de handicap. Ce sera notamment le cas du Grand Palais à Paris, théâtre des compétitions d’escrime et de taekwondo ainsi que de celles d’escrime en fauteuil et de para twaekwondo. Mais aussi pour Roland Garros, qui accueillera les matchs de tennis et de tennis en fauteuil ou encore pour l’Arena Bercy, où se dérouleront les phases finales de basketball des JO, ainsi que toutes les compétitions de basketball en fauteuil des Jeux Paralympiques. Enfin, en matière de transport en commun, des «navettes électriques» dont les circuits seraient calqués sur les tracés des lignes de métro existantes sont à l’étude.

Les Jeux de la Caraïbe de juin 2021 et la jeunesse de la Guadeloupe

Les Jeux de la Caraïbe programmés en fin juin 2021 en Guadeloupe font l’objet d’une attention particulière au niveau du Comité régionale olympique de la Guadeloupe, en charge de l’organisation de l’évènement. L’objectif va être de promouvoir la destination guadeloupéenne. C’est un vrai projet qui va permettre d’intégrer les iles de la région Caraïbe et permettre à des jeunes sportifs d’avoir un rôle dans tout ce qui est stratégie digitale. A l’issue de ces Jeux de la Caraïbe, le Comité régionale olympique de la Guadeloupe espère qu’ils impacteront positivement la société guadeloupéenne. D’un coût global de 2,5 millions d’Euros, les Jeux de la Caraïbe prévus du 30 juin au 4 juillet 2021 rassembleront plus de 1000 athlètes venus de 29 pays de la Caraïbe. Ces derniers vont s’affronter à travers 9 disciplines parmi lesquels le cyclisme, la natation, le judo et le futsal.

Jeux de la Commission jeunesse de l’Océan Indien– Maurice 2021

Après 1995 et 2006, Maurice organisera pour la troisième fois les Jeux de la Commission Jeunesse et Sports de l’océan Indien (CJSOI). Cette douzième édition se déroulera du 16 au 25 juillet de l’année prochaine.

En vue de cette manifestation qui réunira les jeunes sportifs de la tranche d’âge 14-18 ans de La Réunion, de Madagascar, des Seychelles, de Djibouti, des Comores, de Mayotte et de Maurice, un comité organisateur a été institué et comprendra les officiers du ministère de l’Autonomisation de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs.

Cette fois, les disciplines au programme seront l’athlétisme, le beach handball, la boxe, le football, la pétanque, le tennis de table, le tennis, la voile et le triathlon, cette dernière discipline étant à sa première à cette manifestation. Des propositions ont également été émises pour l’inclusion du handisport en athlétisme et la boxe féminine.

Quant au volet jeunesse, il comprendra l’Assemblée des Jeunes, le spectacle vivant et la danse traditionnelle. Ce sera définitivement un nombre supérieur à celui de la dernière édition tenue à Djibouti en 2018, quand l’athlétisme, le football, le handball, la pétanque et le tennis de table étaient au programme.