Alger candidate pour accueillir les finales africaines de football

La Fédération algérienne de Football (FAF) a déposé une demande officielle pour accueillir la finale des compétitions de la Ligue des Champions d’Afrique et de la Coupe de la Confédération 2021 prévues pour juillet prochain.

Cette demande est déposée après que la CAF ait ouvert la porte à la candidature aux pays souhaitant accueillir la finale des deux compétitions continentales de clubs dans leur nouvelle version où le Comité Exécutif de la Confédération Africaine de Football a décidé depuis 2019 de tenir la finale de la Ligue des Champions et de la Coupe de la Confédération sur un terrain neutre.

La FAF a également demandé à la ville d’Alger d’accueillir la finale de la Coupe d’Afrique 2023 pour la catégorie des moins de 17 ans qualificative aux Jeux olympiques Paris 2024.

Pour rappel, la Confédération Africaine de Football (CAF) a appelé « les fédérations nationales à bien vouloir soumettre les dossiers de candidature comprenant les stades, les installations d’entraînement et les plans d’hébergement, en plus de la garantie officielle du gouvernement, au plus tard le 26 février 2021 ».

Le Maroc accueillera la Coupe d’Afrique féminine 2022

Le Maroc a été sélectionné pour accueillir la 14ème édition de la Coupe d’Afrique de football féminin 2022, à la suite de la réunion du comité exécutif de la Confédération africaine de football (CAF) qui s’est tenue au Cameroun.

Cette édition était initialement prévue pour 2020 en République démocratique du Congo, mais a été reportée en raison de la pandémie COVID-19.

En septembre dernier, la CAF a annoncé que la prochaine Coupe d’Afrique de football féminin aura lieu en juillet 2022, alors que cette compétition se déroule généralement en novembre-décembre.

La phase finale de cette 14éme édition réunira, pour la première fois dans l’histoire du tournoi, les 12 premières équipes nationales, réparties en trois groupes.

Le Nigéria est le pays le plus titré de cette Coupe avec 11 titres en 13 éditions, tandis que la Guinée équatoriale a remporté le titre à deux reprises en 2008 et 2012.

Rappelons que le Maroc organise actuellement une autre compétition officielle de la CAF, qui est le Championnat d’Afrique des Nations, pour les joueurs locaux.

Kigali et la fédération internationale de basketball-fauteuil

Le Rwanda est devenu membre de la Fédération internationale de Basket-fauteuil, l’instance dirigeante internationale du sport du basketball en fauteuil roulant.

Le basket-fauteuil est joué par des personnes ayant des handicaps physiques variés qui les empêchent de pratiquer un sport pratiqué par les personnes valides. Il s’agit notamment des personnes souffrant de paralysie cérébrale, de paralysie due à des accidents, d’amputations et de nombreux autres handicaps.

Avec le Rwanda, la fédération compte 95 membres répartis sur quatre continents (Afrique, Amérique, Océanie et Europe).

Les autres pays du continent africain qui composent la zone Afrique de l’IWBF sont: l’Afrique du Sud, l’Algérie, l’Angola, le Burkina Faso, la République Centrafricaine, l’Égypte, le Kenya, le Maroc, la Namibie, le Nigeria et l’Ouganda.

Le président de l’IWBF, a déclaré qu’il est encourageant de voir un engagement supplémentaire dans la zone Afrique, un domaine sur lequel nous nous concentrons. Et cela témoigne de l’excellent travail accompli par la zone.

Rappelons que le basketball en fauteuil roulant pour les personnes handicapées a été introduit au Rwanda en mai 2018.

Cette action entre principalement dans le cadre de linclusion des personnes en situation de handicap à travers le sport.

Bamako et sa nouvelle association sportive

Une nouvelle association sportive voit le jour à Bamako (Mali) : L’Association Sportive Djibril Kaba. « Ce ne sera pas une association sportive de trop. Elle sera là pour aider le Mali à émerger dans le football. », déclare Djibril Kaba fondateur de l’association.

 L’ASDK, est située dans la Commune IV du District de Bamako, précisément à Lafiabougou. Selon Kaba, « les négociations pour la préparation des licences des joueurs sont engagées. Ils prendront part aux championnats 2020-2021. L’ASDK n’est pas créée pour les jeunes de la Commune IV seulement, mais pour tous jeunes du Mali qui veulent s’épanouir et pratiquer le football ».

Au sein de l’ASDK, on compte plusieurs catégories de joueurs :  les poussins (de 8 à 10 ans), les écoles (de 10 à 12 ans), les minimes (de 13 à 14, 15 ans) et les cadets (de 16 à 17 ans).

L’ASDK, à une centaine de jeunes aujourd’hui. Les poussins sont environ 36 ; les écoles sont 36; les minimes 25 et les cadets peuvent également atteindre 25 personnes.

Abidjan et les “Olympix inter écoles”

La 2e édition des “Olympix inter écoles” s’ouvre le 27 février. Il s’agit d’une compétition de culture générale et de sport entre les lycées et collèges des villes d’Abidjan, Abengourou, Korhogo, Bouaké et Daloa.

La compétition comprend sept épreuves (littérature, énigmes, basketball, football, la grande roue, le relais et le point bonus). Ce sont environ 600 élèves de 50 lycées et collèges qui vont s’affronter.

« L’activité débutera le 27 février 2021 et s’achèvera le 26 mars 2021. C’est une activité scolaire novatrice organisée pour les élèves et réalisée dans l’école. Nous nous inscrivons dans la dynamique du ministère de l’Education nationale, celle de créer des activités socioculturelles en milieu scolaire pour inculquer des valeurs aux élèves et agir dans le sens de l’entreprenariat en milieu scolaire », a expliqué l’initiateur des”Olympix inter écoles, Anzoumana Amadou Ben Salif.

La première étape aura lieu à Abidjan. Plusieurs lots seront offerts aux gagnants notamment des trophées, des médailles et des ordinateurs portables.

« Nous apportons notre pierre à l’édifice d’une école plus saine. Les Olympix inter écoles sont un divertissement sain et instructif pour les élèves de Côte d’ivoire. Notre ambition est de le positionner comme activité socioculturelle phare du programme officiel scolaire dès 2022 », a indiqué M. Anzoumana.

Il a rassuré que les jeux vont se dérouler dans le strict respect des mesures barrières du fait du Covid-19. L’édition de 2020 s’est déroulée en deux étapes avec 2.000 élèves en raison du Covid-19.

Le footballeur professionnel québécois Laurent Duvernay-Tardif bénévole en Centre d’hébergement de soins de longue durée. (CHSLD)

Loin des projecteurs de la NFL (la National Football League américaine), Laurent Duvernay-Tardif a ressenti l’ampleur de la tragédie des patients des établissements de soins de longue durée. Le ballon ovale demeure une priorité dans sa vie. Mais comme la situation sanitaire l’empêche de pratiquer son sport à l’heure actuelle, il s’est récemment tourné vers d’autres objectifs professionnels. Il s’est interrogé sur sa manière de contribuer à l’effort de groupe et s’est ainsi dirigé en CHSLD, plus que jamais en état de crise.

Une démarche qui a fait de lui une personne plus sensible, plus à l’écoute, qui est plus en mesure de comprendre les autres, autant en ce qui a trait aux tensions raciales qu’à la COVID.

Pour lui, ce dont on a besoin, ce sont des gens qui prennent soin de nos aînés. Prendre soin, ça comporte une dimension de temps, de vocation. Ne pas essayer de tout régler, mais de trouver le bon geste, qui permet au patient de préserver sa dignité et augmenter son confort.  Et ce message, il entend le porter car, en tant que sportifs, on fait plus que jouer au football. On a une responsabilité envers les fans. Être présent, mais aussi utiliser la tribune pour véhiculer un message.

Ouagadougou accueille le premier stage de l’équipe nationale de rugby

Pour donner suite à son affiliation à la Fédération Internationale de Rugby , la Fédération de Rugby du Burkina Faso souhaite constituer une équipe compétitive pour représenter efficacement le pays des Hommes Debout dans les compétitions internationales. Pour cela, la fédération a organisé, à Ouagadougou, un stage intensif avec 52 rugbymen de toutes les villes du Burkina Faso.

Les ambitions sont désormais élevées pour la Fédération de Rugby du Burkina Faso après son affiliation historique au rugby mondial, qui ouvre ses portes aux éliminatoires de la Coupe du monde Paris 2023 et des Jeux Olympiques de 2024 en France.

Conscients que la constitution d’une équipe compétitive nécessite une formation, les responsables de la fédération de rugby du Burkina Faso ont entamé un cours tactique-technique intensif à 52 joueurs . Le but est de préparer les éliminatoires de Paris 2024, ainsi qu’un match éliminatoire pour entrer dans le groupe de qualification pour la Coupe du monde.

Hanoï tournois annuels nationaux de e-sport

L’équipe nationale de e-sport. Photo: oneesports.gg

Le championnat national de e-sport et le tournoi de e-sport pour les étudiants se tiendront chaque année à partir de 2021, a annoncé à Hanoi l’Association de e-sport récréative du Vietnam (VIRESA).

Les deux tournois devraient présenter 10 catégories, avec des joueurs exceptionnels qui représenteront le Vietnam lors de grands événements régionaux et internationaux.

La VIRESA donnera la priorité aux activités des 31e Jeux de l’Asie du Sud-Est qui se tiendront au Vietnam en fin d’année, a déclaré son secrétaire général Dô Viêt Hung.

Il a fait savoir que le Livre blanc sur le e-sport vietnamien devrait adopté début février ; Il fournira des informations clés sur les opérations du secteur des sports électroniques au Vietnam.

Bouaké et le projet « femme-sport-santé »

« Ce projet va permettre de fédérer les femmes, issues de milieux sociales et culturels divers, par la pratique du sport, notamment, le handball », a expliqué le chef de projet, Babaédjou Ramanou.

Il a été initié par le bureau ivoirien de l’ONG internationale « Aide et Action » et co-financé par la CONFEJES (Conférence des Ministres francophones de la jeunesse et des sports). Son objectif est de renforcer la cohésion entre les femmes de la ville de Bouaké par la pratique du sport.

Il est actuellement dans sa phase pilote sur une période de six mois (janvier-juin). Il sera par la suite étendu à l’ensemble du territoire ivoirien si cette phase pilote s’achève sur une note positive.

Fondée en France en 1981, Aide et Action Internationale est présente en Côte d’Ivoire depuis 2012. Les missions de cette organisation non gouvernementale sont de donner à chacun (enfant, jeune, adulte) le droit au développement et à l’éducation en luttant contre toutes les formes d’exclusion. Il s’agit également pour elle, d’améliorer la qualité de l’enseignement pour qu’il remplisse partout sa fonction d’éducation de base, préparer au mieux les enfants au monde de demain (formation et soutien des enseignants, influence sur les politiques publiques, accès aux nouvelles technologies), et permettre aux jeunes et aux adultes privés d’éducation de s’intégrer socialement et professionnellement et de jouer leur rôle de citoyen

 

Saint Denis de la Réunion et le sport pour tous

Faire venir le sport dans ses quartiers et favoriser la cohésion sociale, c’est l’ambition de la Ville de Saint-Denis. En collaboration avec le Judo Club Municipal, la ville propose un nouveau rendez-vous sportif à destination des plus jeunes : Sports Truck

Reportage à Primat par
Réunion la 1ère

Accès Facebook