Le CIO, l’OMS, la santé et le sport

Le Comité international olympique (CIO) et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) se sont associés pour appliquer des méthodes de vie saines, notamment par le biais de l’activité physique et des loisirs, comme moyens de promotion de la santé mondiale.

Le CIO et l’OMS ont signé un nouvel accord de coopération pour promouvoir la santé publique par le sport, alors que la pandémie de la COVID-19 continue d’affecter la vie des populations du monde entier.

« Au cours des derniers mois, nous avons vu l’importance du sport et de l’activité physique pour la santé physique et mentale. Le sport peut sauver des vies » a déclaré le Président du CIO, Thomas Bach. « Nous voulons utiliser les recommandations de l’OMS pour résoudre les problèmes post COVID-19. La santé jouera un rôle beaucoup plus important dans les politiques publiques, et nous sommes impatients de travailler plus étroitement avec l’OMS dans la prévention des maladies non transmissibles et des maladies infectieuses. « 

Je suis ravi de formaliser ce partenariat de longue date avec le Comité international olympique”, a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur Général de l’OMS. “L’OMS travaille non seulement pour répondre aux maladies, mais également pour aider les personnes à vivre en meilleure santé, et c’est ce que fera ce partenariat. L’activité physique est l’une des clés de la santé et du bien-être”.

A rappeler que l’OMS a fourni des conseils techniques au CIO lors des discussions qui ont conduit à la relocalisation des Jeux Olympiques de Tokyo 2020.

Fès : un match de football contre la covid-19

Le club de football marocain “Maghreb de Fès” a organisé un match virtuel contre la pandémie du covid-19, et cela dans le cadre de sa contribution au fonds de gestion de la pandémie.

Le club a affirmé dans un communiqué officiel que le match virtuel a bénéficié de la participation de toutes les composantes du club allant du bureau, des cadres et des joueurs jusqu’aux fans issus de différents pays. Des billets électroniques ont été émis via une plateforme dédiée et, les revenus générés par ce match, ont été transférés au fonds spécial de lutte contre la covid-19.

Les supporters ont été appelés à contribuer au succès de cette initiative d’une part en adhérant aux précautions sanitaires et préventives reconnues, d’autre part en achetant des billets afin de marquer leur attachement aux valeurs de solidarité et de synergie sociale que porte le sport.

Alger et l’organisation de la Direction de la jeunesse et des sports

En Algérie, une décision ministérielle conjointe du ministère des finances ainsi que celui de la jeunesse et des sports, a défini l’organisation de la direction de la jeunesse et des sports dans les grandes villes et certaines villes nouvelles, dans les départements et bureaux.

Selon le document ministériel, la direction de la jeunesse et des sports d’Alger et des grandes villes a pour mission le suivi des activités pour les jeunes ainsi que les activités physiques et sportives.

Le service de la jeunesse se compose de deux bureaux, l’un pour l’information, la communication et la formation, l’autre pour les programmes socio-éducatifs, récréatifs et la promotion du mouvement associatif.

Le service en charge des activités physiques et sportives est également constitué de deux bureaux, le premier pour les activités physiques et sportives et le suivi des associations sportives, le second pour la formation sportive des jeunes talents sportifs et l’encadrement technique.

Les académies nationales olympiques africaines unis et Covid-19

L’association des académies nationales olympiques africaines organise son concours annuel destiné à encourager les académies nationales olympiques à organiser des activités éducatives afin d’atteindre l’objectif de diffuser les idéaux et les valeurs olympiques en Afrique.

La troisième édition de ce concours, portant le slogan « Unité et solidarité pour affronter Covid-19« , se concentrera sur la réalisation d’un projet de solidarité contre les conséquences sociales, psychologiques et économiques du Covid-19.

L’association des académies nationales olympiques africaines dirigée par la tunisienne Reda El Ayouni a invité tous ses adhérents à se joindre aux efforts de leurs propres comités nationaux olympiques et à ceux de la société civile dans le but de fournir une assistance et un soutien aux personnes pauvres.

Les Académies Nationales Olympiques ont pour objectif de promouvoir et de diffuser les idées et programmes olympiques en encourageant les jeunes à étudier les langues étrangères, à protéger l’environnement et la paix, en apportant des informations sur les traditions culturelles des autres pays, ainsi que sur les domaines relatifs à l’économie, la santé et l’éducation. Les programmes devront également promouvoir la participation active des jeunes à des activités sportives et encadrer, de manière utile, les systèmes d’enseignement des différents pays membres.

YAOUNDE ET ABOUDI ONGUENE

Tout comme bon nombre de sportif qui se mobilisent dans la lutte contre la pandémie de coronavirus, la capitaine des Lionnes Indomptables vient de faire preuve de générosité en offrant 1500 masques chirurgicaux à la commune de Yaoundé II. Ce geste est aussi à mettre à l’actif de sa fondation Terre Promise.

Ces masques seront remis au personnel de santé de la commune.

Gabrielle Aboudi Onguéné évolue au CSKA de Moscou en première division féminine russe. Les championnats russes étant suspendus comme presque partout dans le monde, l’attaquante camerounaise est donc en confinement chez elle en Russie.

Tunis et la révolution du vélo

La Tunisie est en déconfinement partiel et, dans ce contexte, on observe une hausse des achats de vélos : les demandeurs essayent au maximum d’éviter les transports en commun par crainte de contracter le coronavirus.

Pour ce qui la concerne, la ville de Tunis, tendrait à promouvoir l’utilisation du vélo en insistant sur l’importance de cette pratique saine tout en gardant la distance sociale, dans le but d’aérer la pression sur les transports publics. Dans ce cadre, la municipalité a déjà organisé le 7 Mai 2020 une réunion en présence de M. Khaled Lazaar, President du Comité des travaux urbains et du développement, et de M. Nasser Khelifi , Directeur de la circulation et du stationnement, et d’une délégation de l’Association pour la vélorution consacrée à la recherche de moyens d’intégrer le vélo comme moyen de transport durable dans le plan de circulation de la ville de Tunis.

Il a été convenu de présenter un programme pour lancer un projet pilote dans le cadre de ce partenariat. Des parcours pour les cyclistes seront matérialisés, conformément aux normes de sécurité. Il est aussi prévu de développer une culture de la marche et du vélo comme moyen alternatif de sport-santé , respectueux de l’environnement et économique.

Nouvelles dates pour les jeux de la francophonie

L’Organisation internationale de la Francophonie annonce de nouvelles propositions de dates pour les jeux francophones prévus initialement du 23 juillet au 08 août à Kinshasa en République Démocratique du Congo.
Comme ces dates coïncident désormais avec les Jeux olympiques reportés pour l’été 2021 en raison du coronavirus, le Conseil d’orientation du Comité international des Jeux de la Francophonie a recommandé au Conseil permanent de la francophonie d’intervenir pour que les 9ème Jeux de la francophonie de Kinshasa se tiennent du 19 au 28 août 2022.
Une recommandation à adopter très rapidement. De plus, la secrétaire général de l’institution nie les rumeurs qui concernent l’annulation de l’événement. « Non, il n’y a aucune raison d’annuler les Jeux. Tout était prévu, tout allait bien, nos tuyaux vers la Francophonie et la République démocratique du Congo avaient déjà commencé à fonctionner, donc ce n’est qu’un report », a déclaré Louise Mushikiwabo.

PAUSE DÉJ SPORTIVE, LE SPORT À MIDI AVEC LA VILLE DE PARIS

La Ville de Paris lance le dispositif Pause Déj’ Sportive, pour pousser les actifs à faire du sport entre midi et deux à Paris. Ce ne sont pas moins de 40 installations sportives qui ouvrent chaque midi pour accueillir des séances de sports ou de loisirs. Et en plus, c’est gratuit !

À l’origine, une problématique bien connue des franciliens et plus particulièrement des parisiens : comment trouver le temps de faire du sport ? Alors que les emplois du temps se remplissent un peu plus chaque jour et que les journées semblent toujours plus interminables, difficile de trouver un moment pour se dépenser physiquement. Alors pour les personnes qui travaillent, le dispositif garantit un accès flexible et facilité en ligne, avec un accès pour des douches et des vestiaires sur place. Et oui : sans vestiaires, impossible de ranger son tailleur ou son costume…

Heureusement, on sait maintenant quoi faire avec Pause Déj’ Sportive : trouver un gymnase ou un centre sportif près de chez soi et s’inscrire en ligne pour découvrir ou pratiquer un sport lors de sa pause méridienne. Un dispositif rendu possible grâce aux partenariats avec All-Sessions et le club de l’ASPTT Grand Paris. La jeune pousse All-Sessions, c’est tout simplement le service qui vous permet de faire une session sport entre collègue. Du badminton, du foot, du basket ou encore du volley-ball, tout est possible à l’heure du déjeuner !

Ville confinement et sport

Comment faire du sport en ville tout en respectant les consignes sanitaires ?

Essayez de bouger plusieurs fois dans la journée plutôt que de faire une longue course à pied. En effet, si le confinement dure vous risquez de vous lasser. Monter et descendre les escaliers plusieurs fois dans la journée, s’asseoir et se relever plusieurs fois de sa chaise sont autant de bonnes initiatives qui ne vous conduisent pas hors de chez vous. Et surtout n’oubliez pas les activités domestiques !

Enfin, si vous tenez à sortir et courir, soyez bref. Une demi-heure. Entre cinq et dix minutes tout doucement, puis une accélération sur les 10 autres minutes. Enfin on se laisse 5 minutes pour rentrer chez soi.

Encore une fois, l’important et d’inscrire un tel programme dans la durée, sans s’épuiser ou se lasser en quelques jours !

Un championnat virtuel de Taekwondo, une première au Maroc !

La Fédération Royale Marocaine de Taekwondo a organisé, début mai, le premier championnat national virtuel pour le « poomse » Free certifié et créatif.
La participation à ce tournoi s’est faite en envoyant par téléphone mobile des vidéos des pratiquants et de leurs pratiques.
Cette initiative s’inscrit dans le cadre de l’encouragement à la pratique du taekwondo de manière appropriée à la situation de quarantaine, et à la communication continue entre les pratiquants et leurs entraîneurs.
Ce championnat national, évalue les performances des participants par l’élite des arbitres nationaux et internationaux, et il offre la possibilité aux personnes intéressées à voter sur le YouTube officiel de la fédération en faveur de la meilleure vidéo.
Ce type de démonstration sportive virtuelle encourage la communication par l’utilisation des plateformes technologiques modernes, tout en favorisant la pratique sportive du Taekwondo.