La démocratisation du badminton à Mayotte

La Ligue mahoraise de badminton a lancé une formation ouverte à tous . Cette initiative vise à diversifier les activités sportives proposées aux scolaires et à populariser le badminton à Mayotte.

 La formation s’est déroulée sur trois jours dans le gymnase du collège Bouéni M’Titi, à Dzaoudzi-Labattoir. Une douzaine de professeurs d’Éducation Physique et Sportive (EPS) ont participé à cet apprentissage du badminton, encadrés par Didier Nourry, instructeur agréé venu spécialement de La Réunion.

 Pour Matthieu Gouzou, président de la Ligue mahoraise de badminton, cette formation marque une première étape importante. Elle vise à doter les participants d’un certificat international leur permettant d’enseigner le badminton. La plupart des participants étaient novices dans ce sport, soulignant ainsi le caractère confidentiel du badminton à Mayotte.

 Les exercices intensifs réalisés lors de la formation ont permis aux participants de se familiariser avec les techniques et les stratégies du badminton.

Cette initiative reflète la volonté des autorités locales et des enseignants de favoriser la diversité des pratiques sportives et de contribuer au développement du badminton à Mayotte.

Marathon de Tours, une course urbaine à travers l’histoire de la Ville

La ville de Tours a été le théâtre d’un événement sportif majeur avec l’accueil du Marathon, un parcours urbain exceptionnel qui a réuni des coureurs de tous horizons. Organisé avec le label FFA national, cet événement a offert une expérience unique aux participants, au coeur de l’histoire et de l’animation de la ville.

 Le départ a été donné sur la célèbre Place Anatole France, point de départ et d’arrivée de cette aventure sportive. Les coureurs ont ensuite parcouru les rues emblématiques de Tours, passant notamment par le Pont Napoléon pour traverser majestueusement la Loire. Ils ont ensuite longé des lieux chargés d’histoire tels que le Couvent de la Grande Bretèche et l’ancienne Abbaye de Marmoutier, offrant ainsi un spectacle inoubliable aux participants et aux spectateurs.

 Le parcours du Marathon de Tours a également permis aux coureurs de découvrir les joyaux architecturaux de la ville, des rues pittoresques comme la rue Léon Boyer à la majestueuse Place Saint Eloi. La traversée du Jardin des Prébendes et du Parc de la Gloriette a offert des moments de détente bienvenus au cœur de l’effervescence de la course.

 Les coureurs ont également pu profiter d’une immersion dans la nature en parcourant les chemins du parc de l’île Balzac, offrant ainsi un contraste saisissant entre l’urbanisme dynamique et la sérénité naturelle. 

 Tout au long du parcours, les supporters ont été présents pour encourager les participants, créant une ambiance chaleureuse et dynamique. Le Marathon de Tours a ainsi célébré la vitalité de la ville et a offert une expérience sportive et culturelle enrichissante pour tous ceux qui y ont pris part.

Marathon International de Marrakech pour promouvoir la ville

Le Marathon de Marrakech, symbolise non seulement un événement sportif majeur, mais également une opportunité précieuse de promouvoir la ville en tant que destination touristique de premier plan. 

Son succès a été retentissant, réunissant des participants du monde entier pour une expérience inoubliable au coeur de la ville. En parallèle au marathon, le semi-marathon a également attiré un nombre impressionnant de coureurs, offrant une expérience sportive accessible à tous. 

Au-delà des aspects sportifs, le marathon a également proposé une gamme d’activités culturelles parallèles, enrichissant ainsi l’expérience des participants et des spectateurs. Des expositions artistiques aux performances musicales, en passant par des démonstrations de l’artisanat local, l’événement a captivé les visiteurs de tous horizons et a contribué à dynamiser la scène culturelle de la ville.

 L’impact du marathon de Marrakech dépasse largement le domaine sportif. Il dynamise l’économie locale, stimule le secteur touristique et renforce la notoriété de la ville sur la scène internationale. 

Le succès du 26e Rallye Monte-Carlo Historique

Le Rallye Monte-Carlo Historique a présenté un parcours diversifié et authentique, marqué par le retour de Glasgow et Milan comme villes de départ où s’alignaient de nombreuses voitures anciennes, de rêve.. Organisé par le Comité d’Organisation de l’Automobile Club de Monaco, cet événement a été particulièrement attachant avec ses spéciales de régularité (SR) emblématiques. Les compétiteurs, nombreux à aspirer à la victoire finale, ont cherché à succéder à Claudio Enz et Cristina Seeberger, les précédents vainqueurs sur Lancia Fulvia 1.3 S de 1970.

 Le rallye, a débuté le 31 janvier à Glasgow, puis Bad Hombourg, Reims, et Milan le 1er février. De ces points de départ, il a convergé vers la Principauté de Monaco, atteinte par les concurrents le 2 février. Les épreuves chronométrées ont débuté le 3 février, avec une étape de classement entre Monaco et Valence, comprenant quatre spéciales exigeantes.

 Le dimanche 4 février, les participants ont affronté les routes ardéchoises, avec des spéciales telles que « Lyas – Pourchères » et « Freyssenet – Saint-Martial ». La pause à Saint-Agrève a permis une dégustation de produits régionaux, ajoutant une touche conviviale à la compétition.

 La deuxième partie de l’étape commune, le 5 février, a mené les concurrents dans les massifs du Diois et des Baronnies, avec des spéciales exigeantes comme « Valdrôme – La Piarre » et « Laborel – Montauban-sur-l’Ouvèze ».

 La compétition s’est clôturée dans la nuit du 6 au 7 février, avec l’étape finale à Monaco, comprenant des spéciales légendaires « Sospel – Col de Turini » et « La Cabanette – Col de Braus ».

La Soirée de Gala et de Remise des Prix, a été l’occasion de célébrer les performances des compétiteurs dans la prestigieuse Salle des Etoiles au Monte-Carlo Sporting Club. 

Québec et la Course en Canot à Glace

Le Carnaval de Québec, célébrant ses 70 ans, a été le théâtre d’un événement légendaire : la course en canot à glace, vieille de 130 ans. Les rives du Saint-Laurent ont vibré au rythme des canotiers intrépides, perpétuant une tradition bien québécoise.

 La compétition, devenue annuelle en 1955, est devenue un incontournable du carnaval, attirant des milliers de spectateurs enthousiastes. L’atmosphère était électrique, imprégnée de l’énergie festive typique du Carnaval de Québec.

 Les canotiers, fiers porteurs d’un savoir-faire ancestral, ont navigué sur le fleuve gelé, repoussant les limites de leur sport. Les embarcations, façonnées avec minutie, allient désormais tradition et modernité, utilisant la fibre de carbone pour décupler leur vitesse.

 Au-delà de la compétition, la course en canot à glace représente un héritage culturel riche, témoignant du courage et de la force des premiers navigateurs du Saint-Laurent. Cet événement, imprévisible et exigeant, est une célébration de l’âme québécoise, où chaque course est une aventure unique.

 Le Carnaval de Québec, au travers de cette course emblématique, éclaire la ville d’une lueur festive et met en lumière ses traditions les plus profondes.

Une Arena pour Agadir

Dans l’espace du Grand stade d’Agadir, va être édifié une Arena. Une décision qui entre dans le programme de développement urbain de la ville.

La construction de cette salle couverte est évaluée à 100 millions de dirhams, soit près de 9,3 millions d’euros.

Elle s’intégrera dans le plan d’aménagement paysager qui bordera le Grand stade.

Implantée à proximité de la piscine olympique, l’Arena aura une capacité de 3 000 places, avec une salle sportive principale aux normes internationales, adaptée à recevoir les événements d’envergure mondiale.

Elle disposera aussi d’espaces réceptifs, de vestiaires, d’une salle d’entrainement secondaire

Une Académie de Football d’Ici 2026 à Antananarivo ?

Madagascar aspire à établir une académie de football de renom d’ici 2026, un projet porteur d’implications significatives pour le pays, et surtout pour la ville concernée. Cette initiative sportive ne se limite pas à la formation de jeunes talents, elle agit comme un catalyseur social, économique et culturel.

 En termes d’impact économique, la création de cette académie est susceptible de générer des opportunités d’emploi directes et indirectes. Des postes dans l’encadrement sportif, la gestion administrative, l’entretien des installations et d’autres domaines connexes seront nécessaires. De plus, le développement d’infrastructures sportives de qualité peut stimuler l’industrie touristique locale, attirant les passionnés de football et les curieux.

 Sur le plan social, l’académie devient un centre de rassemblement, favorisant le sentiment d’appartenance à travers la passion commune du football. Elle offre aux jeunes un cadre structuré pour s’engager positivement et développer des compétences non seulement sportives, mais aussi sociales et disciplinaires. Les équipes issues de cette académie deviennent des représentants fiers de leur ville, renforçant ainsi le tissu social.

 En outre, cette académie contribue à la renommée nationale et internationale de la ville. Les compétitions et les événements organisés attirent l’attention médiatique, plaçant la ville sur la carte du football mondial. Cela peut également encourager d’autres investissements et projets, créant un effet de levier pour le développement global de la région.

NBA Paris Game 2024 : Un tremplin sportif pour la ville

L’édition 2024 du NBA Paris Game a consolidé le statut de Paris en tant que marché numéro 1 de la NBA en Europe. Malgré la modeste affiche entre les Cavaliers et les Nets, l’engagement de la NBA en France est en plein essor. Le partenariat renforcé avec la FFBB et la LNB souligne cette importance croissante. Adam Silver, le commissaire de la NBA, a exprimé sa satisfaction et envisage même une double dose de NBA en France en 2025 avec une possible confrontation entre les Spurs et les Pacers.

Cette manifestation sportive va au-delà du jeu sur le terrain, jouant un rôle clé dans le marketing de la ville. La possibilité d’organiser deux matches à Paris, potentiellement à la Defense Arena, représente une opportunité majeure. Cela stimulerait non seulement l’économie locale mais renforcerait également le lien entre Paris, la France et la NBA. 

En envisageant des initiatives novatrices malgré les défis logistiques, la NBA démontre son engagement continu envers le marché français, et Paris, en retour, consolide son statut en tant que plaque tournante mondiale pour les événements sportifs de premier plan.

Troisième édition du Championnat Régional de Football des Jeunes au Maroc

La troisième édition du championnat régional de football des jeunes catégories a débuté au niveau des différentes régions du Maroc

 Dans ce contexte, la région de l’Est a inauguré son tournoi le dimanche 21 janvier 2024, suivi de la région de Casablanca-Settat le lundi 22 janvier 2024 au stade El Bashir à Mohammedia. Les compétitions ont rassemblé dix associations et écoles de football des villes de Mohammedia, Beni Yakhlef, Shellalat, Ibn Suleiman, et Casablanca.

Les finales de cette troisième édition nationale sont prévues en novembre prochain, marquant les célébrations du peuple marocain pour le 44e anniversaire de la Marche Verte. Chaque région sera représentée dans les trois catégories (poussins, benjamins, et minimes).

 Il est à noter que la précédente édition du championnat, qui s’est tenue à Tiflet, a vu le couronnement de l’équipe Rouge Ain Atiq dans la catégorie poussins, tandis que l’équipe des Jeunes Talents de Nador a remporté la catégorie benjamins. Quant à la catégorie minimes, l’équipe des Jeunes Talents de Nador a également été sacrée championne après avoir battu l’équipe d’Adrar Ayour Souss par cinq buts à deux, tandis que l’équipe des anciens de la Mouloudia Dakhla a remporté la catégorie garçons en battant l’équipe de l’Espoir Houara par trois buts à un.

Marathon de Namur : 4000 coureurs attendus

À l’approche du prochain marathon et semi-marathon de Namur, les inscriptions dépassent déjà les 4000 coureurs, avec l’objectif ambitieux d’atteindre les 6000 à 7000 participants le 7 avril. Nicolas Bonomi, l’organisateur, partage son enthousiasme quant à la nouvelle organisation, mettant en place un lieu de retrait des dossards à Namur Expo, offrant confort et convivialité.

Un cycle de conférences est lancé pour accompagner les coureurs dans leur préparation. La première conférence, est axée sur la préparation physique.

 Cette initiative, avec des thèmes variés animés par des experts, vise à apporter un soutien complet aux futurs participants.

 Les conférences à venir aborderont la préparation mentale le 7 février, la nutrition le 22 février, l’histoire du marathon du point de vue féminin le 7 mars avec la présence d’Alexandra Tondeur et d’André Mahy, et enfin, la prévention des blessures le 21 mars.

 Cette approche holistique démontre l’engagement des organisateurs envers le bien-être et la réussite de chaque coureur, renforçant l’idée que le Marathon de Namur va au-delà d’une simple course, devenant une expérience complète.