Koumassi a sa salle de sport ultra-moderne

Les autorités de Koumassi visitant la salle de gymnastique. (Ph: Dr)

 

Dans le cadre de sa politique de modernisation de la commune de Koumassi (Abidjan), le député-maire, Cissé Ibrahima Bacongo, vient de favoriser l’ouverture d’une salle de sport.

Elle s’inscrit dans le cadre du partenariat entre une collectivité locale et le secteur privé. 

Une équipe du Conseil municipal conduite par le premier adjoint au maire, Balley Narcisse, et des députés Sangaré Yacouba et Kader Abdramane Ouattara ont visité, récemment, ce centre de sport ultra-moderne construit sur une superficie de 1000 m2.. Il est le premier centre de ce type en Côte d’Ivoire. Il contribuera à la lutte contre l’Hypertension artérielle (Hta) qui représente la principale affection parmi les maladies cardiovasculaires. L’Oms considère les maladies cardiovasculaires, en général et l’Hta, en particulier comme un problème majeur de santé publique.

 

Garoua va accueillir le Grand prix international de cyclisme Chantal Biya

La nouvelle est tombée le 7 septembre à l’issue de la première réunion préparatoire de la 22e édition du Grand prix international Chantal Biya : pour la toute première fois, Garoua, dans la région du Nord, va accueillir cette compétition cycliste annuelle. C’est une victoire pour la Fédération camerounaise de cyclisme (Fecacyclisme) et son président Honoré Yossi, qui a défendu cette proposition. Elle a été validée par le ministère des Sports et de l’Éducation physique (Minsep).

Pour la Fecacyclisme, il est important que ce grand prix soit un moment d’intégration. Après les régions du Centre, du Littoral, du Sud, de l’Est et de l’Ouest, les responsables de la fédération étaient convaincus que le moment d’ouvrir cette compétition à une nouvelle région était arrivé. La ville de Garoua va d’ailleurs accueillir la cérémonie de présentation des équipes le 2 octobre prochain. Et la première étape du tour, un critérium, le 3 octobre.

Le Grand prix international Chantal Biya a été créé en 2001. Cette course fait partie du calendrier de l’Union cyclisme internationale (UCI) Africa Tour depuis 2006. La course a pour marraine Chantal Biya, l’épouse du président du Cameroun. Le Slovaque Kubis Lukas a remporté l’édition 2021. Le premier Camerounais, Clovis Kamzong Abossolo de SNH vélo club a terminé à la troisième place.

«La Strasbourgeoise», la course solidaire contre le cancer du sein

Depuis plus de 20 ans, octobre est le mois du ruban rose, le rendez-vous d’une vaste campagne d’information et de sensibilisation contre le cancer du sein. Parce qu’aujourd’hui en France 1 femme sur 8 risque de développer un cancer du sein et parce qu’anticiper, prévenir et sensibiliser permet de mieux prendre en charge cette maladie, Strasbourg se mobilise chaque année à travers une grande course solidaire, La Strasbourgeoise. 

Depuis sa création en 2010, La Strasbourgeoise a permis de reverser plus de 406 472 € à la lutte contre le cancer du sein. Cette année encore, le 2 octobre,  une vague rose s’empare de la ville : course réservée aux femmes, marche, marche nordique, canoë, mais aussi actions d’information, de sensibilisation sur l’importance du dépistage…

La Strasbourgeoise est une manifestation organisée par l’Association des Courses de Strasbourg Europe (ACSE) et l’Office des Sports de Strasbourg, en partenariat avec la société Lilly.

Vientiane accueille son premier tournoi continental

Crédit photo : loatiannews.com

La ville de Vientiane, capitale du Laos, accueillera le 26e Championnat d’Asie junior de tennis de table avec la participation d’équipes de 17 pays. Le secrétaire de la Fédération laotienne de tennis de table (LTTF) et chef du comité d’organisation, M. Somchai Vongsa, a déclaré : « Le 26e Championnat asiatique junior de tennis de table est organisé par le Laos pour la toute première fois, avec 165 athlètes de 17 Pays asiatiques présents. Les pays participant au concours sont le Bahreïn, le Bangladesh, la Chine, Taipei, Hong Kong, l’Iran, l’Inde, le Japon, le Kazakhstan, la Malaisie, le Népal, le Qatar, la Corée du Sud, Singapour, la Thaïlande, l’Ouzbékistan et le Laos.

 Le tournoi comprend 11 catégories en compétition, qui sont organisées à deux niveaux : niveau junior de moins de 15 ans (U15) et niveau jeune de moins de 19 ans (U19). Aux côtés des 165 athlètes, plus de 100 arbitres, équipes techniques et autorités concernées de plusieurs pays joueront également un rôle important dans l’organisation de ce tournoi. M. Somchai a également informé que les vainqueurs et les finalistes des matchs masculins et féminins des deux niveaux auront le droit de participer au Championnat du monde de tennis de table junior 2022.

Bizerte et le 33ème Championnat d’Europe de Pêche Sportive

Crédit photo : urtrips.com

La ville de Bizerte accueillera la 33ème édition du Championnat d’Europe des Nations de Pêche Sportive. Le responsable du comité d’organisation du tournoi, Fethi Jebailia, a précisé que cette édition se tient sous la tutelle de la Confédération internationale des activités de plongée, pour la première fois en Tunisie et pour la deuxième fois en Afrique après le tournoi d’Algérie en 2014. Tous les moyens logistiques et humains ont été mobilisés pour sa réussite à Bizerte, ceci grâce à la coopération conjointe entre toutes les composantes responsables.

 Le tournoi verra la participation d’au moins 60 compétiteurs représentant l’élite d’une quinzaine de pays africains et européens, notamment les champions du monde en ces sports, en plus d’une équipe d’arbitres tunisiens accrédités et internationalement expérimentés, au nombre d’environ 50, qui devront superviser, contrôler et suivre des détails les plus précis de la compétition. Les sites marins assignés pour accueillir cette compétition internationale sont situés entre les régions de Ras El-Beidh et Ras Engla.

 Les compétitions sportives seront accompagnées de plusieurs activités et événements touristiques, culturels, d’éveil et de sensibilisation sur la préservation du milieu marin.

Djoué : le sport au service de la solidarité du département

Crédit photo : gabonreview.com

 A l’initiative des membres de la famille de feu Jean de Dieu Ndouna, la première édition du tournoi sportif et culturel d’Ossiélé, dans le département du Djoué de la province du Haut-Ogooué du Gabon , s’est achevée la semaine dernière. Une initiative visant à fédérer davantage la solidarité entre les populations de cette partie de la province.

 Pour Éric Ndouna, président du comité d’organisation, « le but était de donner vie à Djoué pendant les vacances », de rompre pendant quelques jours la monotonie qui règne dans le département, mais surtout, avoue-t-il,  » rendre un hommage bien mérité à Jean de Dieu Ndouna, le patriarche décédé il y a 37 ans.

Si les fils et filles de Ndouna estiment que l’objectif a été atteint, c’est parce que plusieurs personnes se sont jointes à cette activité sportive et culturelle, notamment le tournoi de football auquel ont participé 10 équipes, réparties en 3 poules. La finale entre l’ASNO de la commune d’Oloua et les Aigles B de Mbouyi est allée en faveur des premiers (8 tirs au but contre 7).

 La clôture du tournoi a été confiée à la prestation d’artistes locaux et à celle d’une invitée prestigieuse, la chanteuse Amandine, originaire de la province.

Afaq Relizane, le premier club de football féminin algérien

Crédit photo : footalgerien.com

Afaq Relizane est devenu le premier club algérien à bénéficier de la licence de club professionnel de football féminin délivrée par la Confédération africaine de football.

Afaq Relizane, qui domine le football féminin en Algérie, vainqueur des deux dernières éditions du championnat national, est à présent l’un des 33 clubs africains à profiter de ce statut.

 Cependant, le champion d’Algérie a de nouveau échoué à se qualifier pour la Ligue des champions d’Afrique après son échec au Championnat d’Afrique du Nord, qui se tenait il y a quelques semaines au Maroc.

 Une nouvelle opportunité pour le sport féminin algérien de prendre une place plus importante dans l’arène sportive maghrébine et africaine, dans le cadre des efforts déployés, ces dernières années, pour soutenir et autonomiser les femmes en Afrique, dans la région du Maghreb et dans le monde arabe.

 Les sports féminins en Algérie ont connu un essor ces dernières années grâce aux résultats impressionnants qu’ils ont obtenus lors d’événements régionaux, continentaux et internationaux, dans divers sports, ce qui confirme la nécessité de soutenir les femmes par le sport, pour influencer positivement le statut social des femmes en Algérie.

Rabat et les stades de proximité : un exemple à suivre

Crédit photo : outdoors.ma

 

 Les différentes préfectures et régions du Maroc s’apprêtent à accueillir les activités d’une ligue nationale de mini-football, organisée par le ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, à partir du 1er septembre.

 Plusieurs responsables des collectivités locales, ainsi que les directeurs régionaux du secteur de la jeunesse et des sports, ont commencé à tenir des réunions avec divers acteurs régionaux afin d’identifier et d’équiper les stades de proximité sur lesquels les matchs se dérouleront et fournir des fournitures sportives ainsi que de mobiliser des ressources humaines pour l’organisation de ces centres d’accueil pour la phase des éliminatoires régionales.

 Les vainqueurs de cette ligue nationale des jeunes, qui sera organisée en milieu rural comme en milieu urbain, pourront obtenir 21 billets pour assister à la Coupe du monde 2022 au Qatar et 21 autres billets pour assister à la Coupe du monde de football féminin 2023 en Australie et en Nouvelle-Zélande.

 Pour accompagner cette ligue nationale, le ministère a créé un comité de suivi et de coordination qui compte parmi ses membres des représentants du secteur des jeunes et de la Fédération Royale Marocaine de Football qui est le partenaire de cette manifestation des jeunes. Le comité est divisé en deux niveaux, le premier central de supervision générale et le second est régional. Il comprend divers acteurs issus de la société civile pour assurer la bonne organisation de cet événement.

Nouakchott accueille le Championnat de l’Union de l’Afrique de l’Ouest

Crédit photo : FFRIM

 

La capitale mauritanienne, Nouakchott, se prépare à accueillir le tournoi de football de la « Zone A » de l’Union des Nations de l’Afrique de l’Ouest pour les joueurs U-20.

 Neuf équipes de la région participeront à ce tournoi :  la Mauritanie, le Cap Vert, le Sénégal, la Sierra Leone, la Guinée-Bissau, la Guinée Conakry, la Gambie, le Mali et le Liberia.

 Ce tournoi est qualificatif pour la Coupe d’Afrique des Nations U-20 2023, où les deux équipes qui atteindront la finale garantiront leur présence au tournoi continental qui se tiendra l’année prochaine en Égypte.

Cette compétition régionale, qui se tiendra pour la première fois sur le sol mauritanien, est un tournoi régulier dans la région. Il est le deuxième plus grand tournoi officiel organisé par la Mauritanie. La capitale, Nouakchott, a organisé le tournoi de la Coupe d’Afrique des Nations des U-20 en 2021. La ville est dotée de deux stades conformes aux standards de la CAF notamment le Stade olympique de Nouakchott avec ses 20 000 places.

Libreville et les marathons

Crédit photo : WorldMarathons.com

 

La Fédération gabonaise d’athlétisme a signé à Libreville un accord avec Everest Media, le principal organisateur des compétitions internationales d’athlétisme. Cela donnera notamment l’opportunité à l’agence de rejoindre le comité d’organisation de trois événements importants qui se tiendront au Gabon : les 10KM de Port-Gentil, les 10KM de Masuku, ainsi que le Marathon du Gabon.

 L’accord permettra à la fédération gabonaise d’athlétisme de bénéficier du soutien technique d’Everest Media, ainsi que de l’organisation sollicitée par Mathieu Taty, président de la fédération gabonaise d’athlétisme qui va à son tour intégrer le comité d’organisation 10 KM Port-Gentil et Masuku, ainsi que le Marathon du Gabon. « Ayant la responsabilité de promouvoir le sport dans notre pays, il était temps que nous puissions travailler avec un promoteur », a affirmé Mathieu Taty .

 « Nous rédigeons aujourd’hui une convention qui définit les rôles et les fonctions de chacun. Au niveau de nos athlètes, nous allons faire valoir que ceux qui viennent d’autres pays devraient être traités de la même manière que les locaux.», a ajouté le président de la fédération gabonaise d’athlétisme.

 Une démarche qui ravit le patron d’Everest Media Sébastien Bottari. « C’est la première fois qu’on signe un accord avec la Fédération gabonaise d’athlétisme. Sachant que les trois événements que nous organisons au Gabon étaient désignés par la Fédération Internationale, mais que nous n’avions aucun contact local. Nous sommes heureux apporter notre support technique aux comités d’organisation », a-t-il déclaré.