Alger : Une académie internationale de jeu d’échecs

Le club de l’OMSE Bologhine (Alger) a lancé sa première académie internationale de jeu d’échecs, dans le but de promouvoir la pratique de ce sport intellectuel auprès des jeunes et de lancer des programmes de formation pour les pratiquants, les entraîneurs ainsi que les arbitres.
Le Président de la Fédération algérienne du jeu d’échecs, Ezzedine Ibrahim Djelloul, a salué l’initiative du Club Olympique de Bologhine, qui a créé la première académie internationale en Algérie, espérant que cette approche encourage les clubs d’autres régions du pays à créer des académies similaires comme elle est en vigueur dans de nombreux pays. Du chemin reste à faire car, à titre d’exemple, il y a dix académies internationales en Tunisie. Ce projet ambitieux permettra au club de se développer grâce à des formateurs qualifiés et de découvrir de jeunes talents au niveau de l’école.

L’échéphile algérienne Amina Mezioud a reçu en mai 2020 le titre de grand maître international féminin (Woman Grand Master -WGM-), décerné par la fédération internationale des échecs (FIDE). Maître international féminin depuis 2005, Mezioud (31 ans) est la numéro 1 algérienne avec un classement Elo (système d’évaluation comparatif du niveau des joueurs d’échec, ndlr). Mezioud compte plusieurs titres sur le plan arabe et africain, avec notamment cinq participations au championnat du monde d’échecs féminin (2006, 2010, 2012, 2015, et 2017). Le titre de grand maître international féminin (WGM est le plus haut titre d’échecs féminin avec celui de championne du monde d’échecs.

Recommended Posts